Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !

Publié le mercredi, 17 avril 2019

Dans quelques mois, les tananariviens seront appelés aux urnes pour élire le nouveau maire d’Antananarivo. Un rendez  – vous à ne surtout pas manquer par les citadins de la Capitale étant donné la grande désillusion qui a suivi l’élection de Lalao Ravalomanana il y a près de 4 ans. Une désillusion due à l’absence de réalisations qui ont pourtant été promises par l’ex – Première Dame et son époux au moment de la campagne électorale. D’aucuns n’ignorent, aujourd’hui, la chute vertigineuse voire  la déchéance totale qu’a connu et continue de connaître la Ville des Mille.  Inondation à chaque période pluvieuse, amoncellement d’ordures partout, constructions illicites dans tous les recoins, remblayages, gabegie dans les marchés, mauvais état des routes et des ruelles, etc. La liste est longue. Evoquer la situation de la Capitale n’amène rien de positif à l’esprit. Antananarivo a perdu tout son charme et se voit même dépassée de loin par les autres grandes villes de Madagascar en termes de propreté et de modernité. Une situation de désolation qui n’a que trop duré.


Rectifier le tir
Les prochaines élections municipales constituent, plus que jamais, une opportunité pour les tananariviens de rectifier le tir. Les noms de plusieurs candidats potentiels commencent déjà à circuler. Certains leaders politiques ont même déjà fait savoir de manière directe ou indirecte leur intention de briguer le poste de maire d’Antananarivo. Quels seraient alors les critères que le prochain nouveau magistrat de la Capitale devrait avoir ? De nombreux observateurs estiment que le maire ne doit en aucun cas être issu du parti présidentiel ni de l’opposition. Les expériences politiques du passé ont, en effet, démontré qu’un maire de l’opposition aura beaucoup de mal à coopérer avec le régime en place. En outre, les électeurs d’Antananarivo choisissent rarement un maire issu du parti au pouvoir.
Le futur occupant de l’Hôtel de ville devrait donc, en somme, être une nouvelle figure qui fera aussi office de perle rare. Une personne qui aura la lourde tâche de redorer l’image d’Antananarivo en tant que Capitale, de guérir tous les maux qui fragilisent cette circonscription municipale depuis plusieurs années, de redonner la confiance et la fierté d’être des habitants de la Ville des Mille aux tananariviens et enfin rétablir la dignité d’Imerina en tant que lieu historique. D’ici quelques mois, en juin ou juillet normalement, le
défi sera ouvert. Avis aux amateurs !
 La Rédaction

Fil infos

  • Emergence de Madagascar - Une majorité présidentielle s'avère indispensable à l'Assemblée nationale
  • Acquisition illicite de terrains - Un vice-président du Sénat soupçonné de détournement de biens publics
  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes

La Une

Editorial

  • Par amour !
    « Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à…

A bout portant

AutoDiff