Publié dans Politique

Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md

Publié le mercredi, 17 avril 2019

08 personnes ont été déférées au Parquet du Tribunal de Mahajanga. Auditionnés dans le cadre d’une affaire de faux et usage de faux et abus de fonction, deux d’entre eux ont été placés sous mandat de dépôt. En l’occurrence, le directeur régional de la pêche de Mahajanga et le secrétaire pédagogique de la faculté des Sciences, de Technologie et de l’Environnement de l’Université de Mahajanga. 06 autres personnes entendues ont quant à elles bénéficié d’une liberté provisoire, à l’issue de leur audition. La branche territoriale de Mahajanga du Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) a ouvert une enquête suite à une doléance anonyme relatant des faits soupçonnés de corruption par l’utilisation de faux diplômes perpétrés par le directeur régional de la pêche et des ressources halieutiques de cette localité.

Les investigations effectuées par les limiers du BIANCO auraient permis de confirmer les allégations avancées dans la lettre de saisine. Plusieurs acteurs seraient ainsi soupçonnés de participation dans la commission des faits. 08 personnes ont ainsi été impliquées dans cette affaire. Le dossier a été transmis au Parquet en attendant l'opérationnalisation du Pôle anti-corruption de Mahajanga prévue cette année et dont l'appel à candidature est actuellement en cours pour les magistrats et greffiers intéressés et désirant se lancer dans la lutte contre la corruption d'une manière directe, totale et permanente.
Recueillis par Lalaina A.

Fil infos

  • Graves diffamations contre le Chef de l'Etat - L'immobilisme du Gouvernement fait jaser
  • Région Betsiboka - L’Etat renforce la lutte contre l’insécurité
  • Projets sociaux - Le Président Andry Rajoelina exige du concret
  • Diffamation sur internet - La France, base arrière pour des cybercriminels malagasy ?
  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs

La Une

Editorial

  • Servir et non se faire servir !
    En tant que présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, magistrate et députée d'Ambatofinandrahana, pour un second mandat de son état, mit le point sur le « i » dès l'entame de la mandature des nouveaux élus à Tsimbazaza. Face aux comportements qui frisent l'indélicatesse de certains élu(e)s et qui défrayent la chronique, Mme Razanamahasoa tient à préciser qu'un député en tant que représentant(e) du peuple a été élu pour servir les intérêts du « vahoaka » qu'il est censée représenter et non se faire servir comme un prince.

A bout portant

AutoDiff