Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Corruption, faux et usage de faux - L’épouse d’un officier sous MD, un haut responsable du centre immatriculateur sous contrôle judiciaire

Publié le dimanche, 14 avril 2019

Un réseau de corruption en phase de démantèlement au sein du Centre immatriculateur de Madagascar (CIM), sis à Ambohidahy. C’est ce que tout le monde espère après que l’enquête effectuée par le Bureau indépendant anti –corruption (BIANCO)  a abouti à la mise en détention d’une épouse d’un officier de l’armée et au placement sous contrôle judiciaire d’un haut responsable du CIM. C’est la décision prise par le Tribunal samedi dernier après l’audition d’une dizaine de personnes suspectées dans une affaire de corruption, de faux et usage de faux en matière de mutation et d’octroi de permis de conduire.

A part l’épouse de l’officier, deux rabatteurs ont été aussi placés en détention préventive à la maison d’arrêt d’Antanimora tandis qu’une employée du CIM, à l’instar de son supérieur, reste sous contrôle de la Justice tout comme deux autres personnes détentrices de faux permis biométrique. Ce qui laisse sous- entendre, qu’ils doivent répondre à tout moment à une quelconque convocation du Parquet. Des sanctions ou mesures non appliquées à un officier du CAPSAT, l’époux de la dame, qui ne s’est pas présenté au déferrement du samedi dernier. Alors que, selon des informations, cet officier faisait partie des personnes enquêtées par le BIANCO et  aurait bien reçu l’autorisation de son supérieur pour le déferrement. Or, c’est l’agissement de cet officier de l’armée et de son épouse qui a mis la puce à l’oreille du BIANCO l’ayant conduit à ouvrir une enquête.

Habitant dans le quartier d’Itaosy, il s’adonnerait avec son épouse, selon une dénonciation anonyme déposée le mois dernier, à la confection de faux permis en vue de les transformer en biométrique auprès du CIM. La mutation de voiture ferait également partie des activités du couple. Le tout certainement avec la complicité des agents du CIM. Cette entité  a été déjà sujet de doléances de plusieurs associations en 2017 ayant conduit au placement sous mandat de dépôt de deux de ses responsables. Malgré ces arrestations et emprisonnements, d’autres membres du réseau continuent leur opération en profitant de la mauvaise qualité de service constatée du CIM. A preuve, d’autres dossiers sont encore en cours de traitement au BIANCO et concernant des méfaits opérés dans ce service public par des gens malintentionnés.

La rédaction

Fil infos

  • Emergence de Madagascar - Une majorité présidentielle s'avère indispensable à l'Assemblée nationale
  • Acquisition illicite de terrains - Un vice-président du Sénat soupçonné de détournement de biens publics
  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes

La Une

Editorial

  • Par amour !
    « Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à…

A bout portant

AutoDiff