Publié dans Politique

« Preuves » sur écran géant au 13 mai - Les pro-Ravalomanana pris pour des canards sauvages

Publié le samedi, 05 janvier 2019

A la place des actuels manifestants du 13 mai, toute personne normalement constituée se serait insurgée face à la grossière mascarade qui a été servie, avant-hier, par les meneurs du mouvement. Annoncée en grande pompe, la diffusion sur écran géant des soi-disant preuves de fraude massive, qui auraient été constatées lors du scrutin du 19 décembre dernier, s'est révélée être un scandaleux attrape-nigaud qui ne tromperait que les naïfs parmi les naïfs. Force est de constater que les meneurs de la manifestation ont pris les pro-Ravalomanana pour des canards sauvages.

Le summum de la malhonnêteté aura été la présentation d'une liste électorale censée prouver des votes multiples par une seule personne. D'une manière éhontée, les présentateurs ont fait passer l'émargement répétitif de l'assesseurdu bureau de vote comme étant celui du fraudeur en puissance ! Il fallait le faire ! Nul doute pourtant que les têtes pensantes du K25 savent pertinemment ce qu'il en était réellement mais elles se sont sciemment livrées à cette grotesque tromperie en comptant sur l'extrême crédulité de l'assistance. Cette dernière était-elle réellement tombée dans le panneau ou faisait-elle semblant de l'être ? Car même un élève du primaire aurait su qu'il est complètement idiot pour le pseudo fraudeur de signer de la même manière des dizaines de fois de suite. Sans compter que la colonne où les électeurs avaient pointé était visible juste à côté.

Scénario de mauvais goût

Tout le reste des « preuves  irréfutables » projetées avant-hier aura été dans le même acabit. Il en est ainsi par exemple de la vidéo montrant un fraudeur en plein acte. Une vulgaire mise en scène puisqu'on voit mal comment la séquence aurait pu être réalisée sans le consentement du personnage principal. Ce dernier serait-il donc un candidat pour un séjour -  prolongé ou définitif  -  à Tsiafahy pour avoir accepté d'être filmé alors qu'il est en train de se livrer à un véritable crime contre la Nation ? Ici également, aussi extraordinaire que cela puisse paraître, l'assistance semble avoir gobé tout cru ce scénario de mauvais goût. Il en est de même de ces témoignages filmés dont on s'étonne de leur apparition tardive alors qu'il se trouve que les personnes concernées peuvent donc finalement témoigner sans crainte. A preuve, elles l'ont fait devant caméra.

En réalité, si une partie des manifestants actuels de la place du 13 mai font bien preuve de naïveté en avalant tout ce que les orateurs de service leur servent, une autre partie  -  composée de fanatiques irréductibles  -  est bien consciente de la manipulation à laquelle se livrent ses meneurs, mais ils jouent le jeu de ces derniers. Trop contents d'un mouvement de contestation, si illégitime et incongru soit-il, mais qui constitue désormais pour leur « Dada » le dernier et mince espoir de revenir aux affaires, dans tous les sens de ce terme.

La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ampefiloha Ampatsakana - Un carrefour infernal
  • Trafics douaniers - Mbola Rajaonah devant le Pôle anti-corruption la semaine prochaine
  • Présence confirmée de Mohamed Alabbar, le créateur de Dubaï-city
  • Investiture du Président Rajoelina - 6 Chefs d'Etat présents à Mahamasina
  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !

La Une

Editorial

  • Concept de l'alternance
    Larousse définit, entre autres, le mot « alternance » en ces termes : « succession de pouvoir, dans un cadre démocratique, de deux tendances politiques différentes ». Selon le calendrier établi, la passation de pouvoir entre le Président sortant Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial et le Président nouvellement élu Rajoelina Andry Nirina doit se passer ce jour du vendredi 18 janvier 2019. Moment de très grande importance dans la mesure où Madagascar réalise un pas géant voire historique vers l'assise de la démocratie. Une étape essentielle pour la consolidation des acquis, si minimes soient-ils, sur le principe de la succession au pouvoir par la voie des urnes.

A bout portant

AutoDiff