Publié dans Politique

Rivo Rakotovao, Béni Xavier Rasolofonirina et consorts - Un complot pour une nouvelle transition

Publié le vendredi, 04 janvier 2019

Douze mois.  C’est la durée de la nouvelle Transition qui se comploterait dans les coulisses selon les bruits qui courent actuellement dans la sphère politique malagasy. D’après les bruits de couloir, les Rivo Rakotovao, Chef de l’Etat par intérim, le Général Béni Xavier Rasolofonirina et des journalistes connus et reconnus, manœuvreraient en coulisse pour favoriser le désordre actuel dans le but in fine de décréter l’Etat d’urgence dans le pays. Cela expliquerait les agissements actuels de certains dirigeants notamment  le Chef de l’Etat par intérim Rivo Rakotovao qui, d’après les informations qui circulent, recevrait discrètement dans ses bureaux à Ambohitsorohitra, le candidat finaliste à l’élection présidentielle Marc Ravalomanana, qui sait n’avoir plus aucune chance de briguer un ultime mandat. En ce qui concerne Rivo Rakotovao, une transition lui permettrait de prolonger la durée de son intérim à la tête de l’Etat.

La mise en place d’une transition pourrait également expliquer l’attitude actuelle du ministre de la Défense nationale, le Général Béni Xavier Rasolofonirina. Cet officier supérieur au sein de l’Armée a récemment donné ordre aux éléments des Forces de l’ordre de libérer la place du 13 mai pour les partisans du candidat Marc Ravalomanana. Un ordre qui est opposé à la réquisition lancée par le préfet de police d’Antananarivo le Général Angelo Ravelonarivo.  Ce faisant en tout cas, le Général Béni Xavier Rasolofonirina semble cautionner l’attitude des partisans de Ravalomanana qui veulent visiblement entraîner le pays dans le chaos, sous couvert de contestation électorale. Faut-il par ailleurs rappeler que le fait pour une autorité militaire de refuser d’exécuter une réquisition d’une autorité civile constitue une infraction pénale. Le ministre de la Défense nationale, en prenant la décision d’ordonner le retrait des Forces de l’ordre réquisitionnées sur la place du 13 mai hier, risque gros. En outre, selon des sources généralement bien informées, le Général Béni Xavier Rasolofonirina n’a pas daigné répondre à une convocation lancée par le Premier ministre Ntsay Christian hier.  Attendu à Mahazoarivo jusqu’à dans la soirée, cet officier supérieur a préféré se rendre à Ambohitsorohitra pour y rencontrer le Chef de l’Etat par intérim Rivo Rakotovao. Autant de motifs qui pourraient conduire au limogeage de ce ministre pour insubordination.

L.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés
  • Ambilobe - Deux attaques à main armée en l’espace de 24 h
  • Réhabilitation de Notre-Dame de Paris - Un élan de solidarité à copier !
  • Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !
  • Tensions entre HVM au Sénat - 35 sénateurs signent une demande de session extraordinaire
  • Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md
  • Evacuation sanitaire d’une prisonnière - Le BIANCO et le PAC saisis de l’affaire
  • Forêt de Vohibola - « Nous étions purement et simplement kidnappés », dixit des Tangalamena

La Une

Editorial

  • Le chemin du filet
    Les grandes formations européennes de football s'affrontent, en ce moment, dans les phases éliminatoires des coupes tant au niveau national qu'européen. En France, les équipes de la Ligue 1 disputent à mort les meilleures places pour  la fameuse et légendaire Coupe de France. Et on y va de grosse surprise à la débâcle. Quand un PSG se fait étriller par 5 buts à 1 par une « équipe de province » Lille, il y a de quoi s'étonner ! En Europe, à l'UEFA, les âpres matches éliminatoires  comptant pour le championnat européen battent leur plein et arrivent à leur terme. En général, la hiérarchie est respectée. Les grandes équipes comme les Barça ou les Ajax trouvent toujours l'opportunité de faufiler pour se frayer un itinéraire vers le chemin du filet.

A bout portant

AutoDiff