Publié dans Politique

Election présidentielle - Dadafara et Roland Ratsiraka rejoignent le TGV

Publié le mardi, 04 décembre 2018

Courtisés par l'autre camp, Randriamampionona Joseph Martin alias Dadafara et Roland Ratsiraka ont rejoint de leur propre gré le camp d'Andry Rajoelina. Annoncé en grande pompe par les communicateurs de Ravalomanana comme un des leurs avant même que l'intéressé se manifeste, Dadafara infirme leur déclaration en confirmant hier son adhésion au camp d'Andry Rajoelina et fera campagne pour le candidat n°13. « Andry Rajoelina m'a accordé, hier , deux heures de son temps pour m'expliquer sa vision pour développer Madagascar.

Durant cet entretien nous avons échangé nos points de vue et ce fut une rencontre cordiale. C'est un homme de dialogue et à l'écoute, il m'a convaincu. J'ai discuté ensuite avec le bureau permanent de mon parti (ndlr : RTM), et ensemble nous avons décidé de soutenir le candidat n°13 », explique Randriamampionona Joseph Martin. Interrogé quant à sa photo avec Ravalomanana Marc qui circulait sur les réseaux sociaux attestant, d'après le  clan du laitier, son appartenance dans le comité de soutien, Dadafara a fait une révélation. « Je ne l'ai rencontré que durant deux minutes pour écouter son programme. Cela m'a suffi pour prendre ma décision et de ne pas faire route avec lui pour le 2e tour ». Ainsi, sans attendre la déclaration de Dadafara, l'équipe de Ravalomanana, comme à son habitude, s'est empressée de diffuser de fausses informations.

Le second candidat éliminé du 1er tour ayant  jeté son dévolu sur Andry Rajoelina n'est autre que Roland Ratsiraka. C'est toujours dans la journée d'hier que le président du parti MTS a fait cette déclaration avec à ses côtés quelques têtes pensantes de son parti dont la secrétaire nationale, Mirasoa Razanamasy. Roland Ratsiraka affirme que la décision de soutenir Andry Rajoelina n'a pas été prise à la va-vite ou à la légère mais après mûre réflexion. « J'ai discuté avec le président de l'IEM et notre programme a des similitudes. Je suis convaincu par ses projets d'autant plus que l'homme qu'il est a vraiment changé et gagné en maturité », argumente le président du MTS qui, avec son franc-parler, a averti Marc Ravalomanana de sa défaite. « Il est impossible que Ravalomanana remporte le 2e tour face à un adversaire à la quête de 11%. Je pronostique à un large succès de Rajoelina », avance Roland Ratsiraka. Il a relevé que son soutien n'a pas de contre partie d'un quelconque poste ministériel. « Je ne serai pas membre du prochain gouvernement mais je soutiendrai et défendrai le président Rajoelina », jure l'ancien maire de Toamasina ville.

La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants
  • Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique
  • Bois de rose, fraude douanière, corruption… - Mbola Rajaonah interpellé
  • Maire de Toamasina et conseillers municipaux - Une Saint -Valentin pas comme les autres

La Une

Editorial

  • Et le savon !
    Trop occultée par les affres et les fantasmes de la politique, l’économie s’éclipse et meurt à petit feu! Elle peine à subsister. Des mesures d’urgence s’imposent. Le samedi 12 janvier 2019, le premier responsable de l’Autorité nationale en charge des mesures correctives commerciales (ANMCC) donna une conférence de presse en présence de certains opérateurs locaux. L’objet étant de faire état des dispositions engagées afin de « donner un nouveau souffle à l’industrie nationale ». D’après Barthélémy, directeur Général de l’ANMCC, des mesures de sauvegarde ont été arrêtées touchant les importations de certains produits comme les pâtes alimentaires, des détergents en poudre ainsi que des couvertures. Pour une durée de 4 ans, renouvelable, les importations de ces produits ciblés seront soumises au droit additionnel de 30%.  Il n’est jamais tard pour bien faire ! Les acteurs nationaux de l’industrie ont dû attendre des années des mesures pour protéger nos produits face à l’importation ...…

A bout portant

AutoDiff