Publié dans Politique

Second tour de la présidentielle - Virap’un group à fond pour Andry Rajoelina

Publié le mardi, 04 décembre 2018

Ne pas s’écarter du droit chemin. Virap’un group maintient sa confiance à Andry Rajoelina pour diriger le pays et la renouvelle pour ce second tour des élections présidentielles 2018.Dirigée par Virapin Ramamonjisoa, ex-ministre de Sports de la transition et consul de Madagascar à l’île de La Réunion, l’association politique très active dans la région de la Haute Matsiatra figure parmi les groupements qui ont soutenu activement  le candidat n°13 au 1er tour.  Elle pourrait être considérée comme l’une des artisanes de la victoire sans bavure de celui-ci dans cette localité.

Lors du passage d’Andry Rajoelina à Fianarantsoa durant la campagne électorale du mois dernier, Virap’un group s’est fait remarquer par la présence de ses nombreux fidèles au rassemblement. Le changement de cap de Virap’un group fait suite à la directive du fondateur de l’association qui a jeté son maillot de « Voromahery » au lendemain  même de la création de cette plateforme ayant pour mission de soutenir Hery Rajaonarimampianina. En effet, Virapin Ramamonjisoa, contre toute attente, s’est désolidarisé du quatuor fondateur du « Voromahery » pour apporter sa contribution, à travers son groupement,  et son soutien  à Andry Rajoelina et ce avant même le coup d’envoi officiel de la campagne électorale du 1er tour.  L’équipe de Virapin Ramamonjisoa sillonnait depuis les quartiers de la capitale du Betsileo et les villes avoisinantes pour convaincre les électeurs à voter le candidat n° 13 le 7 novembre dernier.

« On ne va pas se targuer d’avoir été le pilier de la victoire écrasante de Andry Rajoelina dans la région Haute Matsiatra, n’empêche on est fier d’avoir réussi notre mission principale », confie un des dirigeants de Virap’un group.

Et à partir d’aujourd’hui, le groupement de Virapin Ramamonjisoa reprend son bâton de pèlerin pour faire élire Andry Rajoelina à la magistrature suprême. 

«  Nous allons remobiliser ceux qui ont voté pour le candidat n°13 au premier tour et convaincre ceux qui, pour diverses raisons, ont choisi un autre prétendant à  donner leur voix à Andry Rajoelina. On va mettre les bouchées doubles pour  le faire passer car pour nous c’est l’homme valable pour diriger le pays », avance ce responsable de l’association. Et lui d’énumérer les réalisations de Andry Rajoelina à la présidence de la Transition bien que le régime ait été privé des aides financières et d’appui de la communauté internationale. En outre, le Virap’un group se dit également convaincu par la vision d’Andry Rajoelina pour développer le pays et rattraper les années perdues. « Les Malagasy étaient habitués à des projets classiques mais ce ne sont plus suffisants pour mettre Madagascar dans le camp des Nations développées. Andry Rajoelina propose des projets grandioses pour sortir le pays dans la pauvreté et d’y faire régner la sécurité », précise le dirigeant du groupement.

D’après ses dires, l’association relève le défi de doubler le score obtenu par Andry Rajoelina au premier tour. « C’est un défi que Virap’un group lance afin de propulser le dirigeant de la révolution orange à la tête de la République de Madagascar », martèle le dirigeant.

La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants
  • Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique
  • Bois de rose, fraude douanière, corruption… - Mbola Rajaonah interpellé
  • Maire de Toamasina et conseillers municipaux - Une Saint -Valentin pas comme les autres

La Une

Editorial

  • Et le savon !
    Trop occultée par les affres et les fantasmes de la politique, l’économie s’éclipse et meurt à petit feu! Elle peine à subsister. Des mesures d’urgence s’imposent. Le samedi 12 janvier 2019, le premier responsable de l’Autorité nationale en charge des mesures correctives commerciales (ANMCC) donna une conférence de presse en présence de certains opérateurs locaux. L’objet étant de faire état des dispositions engagées afin de « donner un nouveau souffle à l’industrie nationale ». D’après Barthélémy, directeur Général de l’ANMCC, des mesures de sauvegarde ont été arrêtées touchant les importations de certains produits comme les pâtes alimentaires, des détergents en poudre ainsi que des couvertures. Pour une durée de 4 ans, renouvelable, les importations de ces produits ciblés seront soumises au droit additionnel de 30%.  Il n’est jamais tard pour bien faire ! Les acteurs nationaux de l’industrie ont dû attendre des années des mesures pour protéger nos produits face à l’importation ...…

A bout portant

AutoDiff