Publié dans Politique

Corruption - Mbola Rajaonah auditionné au Bianco Ambohibao

Publié le lundi, 19 novembre 2018

La semaine commence mal pour Mbola Rajaonah. Ce milliardaire et ancien conseiller spécial de Hery Rajaonarimampianina a été convoqué pour une audition au siège du Bureau indépendant anti – corruption à Ambohibao. Pour l’instant, aucune information n’a filtrée de cette audition. En tout cas, cela peut être lié à l’interdiction de sortie de territoire dont cet opérateur a fait l’objet la semaine dernière. Rappelons que la semaine dernière, le patron du transit Tafaray a été frappé d’une interdiction de sortie du territoire (IST) suivant une décision du ministre de l’Intérieur, Razafimahefa Tianarivelo.


D’après la loi malagasy sur la circulation des nationaux vers l’Extérieur, une IST est appliquée « en cas de poursuites en cours engagées contre l’intéressé par les autorités ou organismes compétents pour infractions à la législation et à la réglementation en vigueur, punies par la loi d’une peine criminelle ou correctionnelle, ou encas de condamnation définitive à une amende ou à une peine d’emprisonnement ferme pour crimes ou délits (…)». Trafic à la douane constitue la principale charge qui pèse contre Mbola Tafaray.  Le milliardaire a néanmoins pu esquiver la décision en faisant un recours auprès du conseil d’Etat qui lui a donné gain de cause en accordant un sursis a exécution de l’Interdiction de sortie du territoire. Malgré tout, Mbola Rajaonah n’est pas encore sortie de l’auberge. 
La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants
  • Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique
  • Bois de rose, fraude douanière, corruption… - Mbola Rajaonah interpellé
  • Maire de Toamasina et conseillers municipaux - Une Saint -Valentin pas comme les autres

La Une

Editorial

  • Et le savon !
    Trop occultée par les affres et les fantasmes de la politique, l’économie s’éclipse et meurt à petit feu! Elle peine à subsister. Des mesures d’urgence s’imposent. Le samedi 12 janvier 2019, le premier responsable de l’Autorité nationale en charge des mesures correctives commerciales (ANMCC) donna une conférence de presse en présence de certains opérateurs locaux. L’objet étant de faire état des dispositions engagées afin de « donner un nouveau souffle à l’industrie nationale ». D’après Barthélémy, directeur Général de l’ANMCC, des mesures de sauvegarde ont été arrêtées touchant les importations de certains produits comme les pâtes alimentaires, des détergents en poudre ainsi que des couvertures. Pour une durée de 4 ans, renouvelable, les importations de ces produits ciblés seront soumises au droit additionnel de 30%.  Il n’est jamais tard pour bien faire ! Les acteurs nationaux de l’industrie ont dû attendre des années des mesures pour protéger nos produits face à l’importation ...…

A bout portant

AutoDiff