Publié dans Politique

Elections Liens suspects entre - Mbola Rajaonah et le DSI de la CENI

Publié le dimanche, 18 novembre 2018

Mbola Rajaonah, réputé très proche de l’ex-couple présidentiel, Hery et de Voahangy Rajaonarimampianina, et le responsable du système d’information de la Commission électorale nationale indépendante, Heriniaina Rakotovao se connaissent personnellement. Les deux hommes sont même assez proches à en juger par les informations qui viennent d’être dévoilées dans la presse locale. D’après les échos, le grand patron de la société Tafaray, Mbola Rajaonah aurait racheté récemment un restaurant huppé situé dans un des plus grands centres commerciaux de la Capitale sis à Ivandry. Lors de l’achat, le nom du Directeur du système d’information (DSI) de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Heriniaina Rakotovao a été utilisé comme prête-nom par le conseiller spécial auprès de la présidence de la République de Madagascar. Des liens « suspects » entre Mbola Rajaonah et le DSI de la CENI qui soulèvent la question du conflit d'intérêt.

L’impartialité de ce DSI peut également être remise en cause. Faut-il encore le souligner en effet, Mbola Rajaonah est réputé être l’un des principaux bailleurs du candidat numéro 25 Marc Ravalomanana, lequel est candidat à l’élection présidentielle, organisée par la CENI, organe où l’homonyme du Chef de l’Etat est donc le premier responsable du système informatique. Notons d’ailleurs que le domaine « informatique » a soulevé les interrogations ces derniers jours. La publication des résultats par la CENI a été précédée par de forts soupçons de fraude électronique.  Dénonçant la possibilité d’une manipulation des chiffres et après avoir épuisé toutes les démarches possibles pour assurer comme il se doit la mission d‘observation des élections, les représentants du candidat numéro 13 Andry Rajoelina à la CENI, avaient laissé entendre que « soit il y a fraudes électroniques, soit une manipulation manuelle des résultats, soit un piratage informatique au niveau de la Commission électorale nationale indépendante ». Les parlementaires qui soutiennent Andry Rajoelina avaient pour leur part dénoncé une fraude électronique. La crédibilité du logiciel de traitement des résultats utilisé par la CENI avait été remise en doute, par les observateurs.
 L.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff