Publié dans Politique

Présidentielle - Arlette Ramaroson en plein délire politique !

Publié le jeudi, 08 novembre 2018

Mais de qui se moque – t –elle ? La candidate Arlette Ramaroson s’est exprimée dans les médias hier concernant le scrutin présidentiel qui s’est déroulé mercredi. Une sortie médiatique qui prenait l’allure d’une véritable aberration. En effet, selon cette ancienne juge internationale, le déroulement du vote est rempli d’irrégularité. Elle reproche également des détournements de voix dans les résultats partiels qui sont publiés.
« Le candidat Dadafara (Randriamampionona Joseph Martin) est originaire de Fianarantsoa alors qu’il n’a obtenu qu’une quarantaine de voix. Moi-même, j’ai obtenu à peine 36 voix dans tout Madagascar alors que les membres de ma famille sont plus nombreux que cela », a – t – elle affirmé. Un argument des plus absurdes qui dépasse complètement le raisonnement politique. Depuis quand un candidat qui brigue le fauteuil présidentiel compte uniquement sur sa région d’origine ou sur sa famille ? En plus, le processus de dépouillement des voix n’est encore qu’à son début. 

Rappelons que cette candidate à l’élection présidentielle faisait partie du collectif des 25 candidats qui ont exigé une nouvelle révision de la liste électorale. Une revendication considérée par bon nombre d’observateurs comme un prétexte pour forcer un ajournement du scrutin. A un certain moment, ces mêmes candidats à la présidentielle et à la fois contestataire de l’élection ont même décidé de ne pas effectuer de campagne électorale. Pendant ce temps, les principaux protagonistes dans cette course à la magistrature suprême du pays ont sillonné les Communes et les Districts pour convaincre les électeurs. Arlette Ramaroson et consorts ne devraient donc pas s’étonner du nombre de voix insignifiant qu’ils ont obtenu puisque ni les citoyens, ni les médias, peut être même pas leurs compagnons de lutte n’ont pas été mis au parfum de leurs projets de société.
La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ampefiloha Ampatsakana - Un carrefour infernal
  • Trafics douaniers - Mbola Rajaonah devant le Pôle anti-corruption la semaine prochaine
  • Présence confirmée de Mohamed Alabbar, le créateur de Dubaï-city
  • Investiture du Président Rajoelina - 6 Chefs d'Etat présents à Mahamasina
  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !

La Une

Editorial

  • Concept de l'alternance
    Larousse définit, entre autres, le mot « alternance » en ces termes : « succession de pouvoir, dans un cadre démocratique, de deux tendances politiques différentes ». Selon le calendrier établi, la passation de pouvoir entre le Président sortant Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial et le Président nouvellement élu Rajoelina Andry Nirina doit se passer ce jour du vendredi 18 janvier 2019. Moment de très grande importance dans la mesure où Madagascar réalise un pas géant voire historique vers l'assise de la démocratie. Une étape essentielle pour la consolidation des acquis, si minimes soient-ils, sur le principe de la succession au pouvoir par la voie des urnes.

A bout portant

AutoDiff