Publié dans Politique

Andry Rajoelina à Antsonjombe - « Je vais rendre aux Malagasy leur fierté »

Publié le dimanche, 04 novembre 2018

Près de quatre semaines après avoir ouvert sa campagne électorale, qu'il a consacré à la visite de la quasi-intégralité des Districts de Madagascar, le candidat du Tanora malaGasy Vonona a tenu un « faradoboka » au Coliseum d'Antsonjombe samedi dans la mi-journée. A l'instar de tous ses déplacements  qui se sont succédé tout au long de la campagne électorale, le candidat « numéro 13 » a  réussi à faire le plein au Coliseum, trop exigü pour contenir la marée orange venue sur place. Il faut souligner à ce titre que le choix du site est fort symbolique car c’est une des principales « zava-bita » du président de la Transition.


En tout cas, les fidèles partisans de TGV sont venus de différentes régions de la Grande île pour cette grande messe. Les présidents de parti ayant annoncé leur soutien à Andry Rajoelina, tels que Hajo Andrianainarivelo ou Lalatiana Rakotondrazafy ainsi que les députés MAPAR  et indépendants qui ont décidé de renforcer l'équipe du TGV ont été présents à Antsonjombe samedi.  La pluie qui a encore joué les trouble-fêtes a été accueillie comme une onction, par une foule convaincue que le candidat n° 13 est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut pour redresser le pays. Il était 12 heures10 minutes quand Andry Rajoelina et son équipe de campagne ont fait leur entrée au Coliseum. Quelques minutes de bain de foule en serrant plusieurs mains avant de s’installer. Explosion de joie et applaudissements pendant la ronde devant toutes les tribunes. Une véritable communion avec cette population.
Devant la foule chauffée à blanc par les artistes venus nombreux, Andry Rajoelina a détaillé certains pans de son programme socio-économique. Parlant notamment de l’insécurité, Andry Rajoelina propose de supprimer l’importation de zébus et de doter les Forces de l’ordre d’une dizaine d’hélicoptères.  Concernant le quotidien des Tananariviens, Andry Rajoelina s’est engagé à la réduction du prix du coût de l’électricité, qui impacte durement sur les portefeuilles des ménages. Devant l’assistance, le TGV a tenu à montrer le projet de nouvelle ville sur une superficie de 1000 hectares qu’il compte mettre en œuvre dès son élection.  «Pour convaincre les sceptiques, ce dernier n’a pas manqué de souligner que certains étaient également incrédules lors de l’annonce de la construction de l’Hôtel de ville ou du Coliseum, pourtant, aujourd’hui ces infrastructures sont terminées.  Une manière pour le candidat du Tanora malaGasy Vonona de prouver qu’il va toujours jusqu’au bout de ces engagements.  « C’est un Velirano que je fais avec Antananarivo » , rajoute d’ailleurs Andry Rajoelina.
 Et lui d’afficher également sa détermination à apporter le changement dans la Grande-île.  « De toute ma vie, je n’ai jamais été aussi prêt, je n’ai jamais été aussi décidé en mon for intérieur, à sauver le pays », dit-il. Le postulant à Iavoloha a également affirmé vouloir « rendre leur fierté aux Malagasy » qu’il appelle à prendre en main leur avenir. « Aidez-moi, pour que je puisse vous aider », affirme le prétendant à Iavoloha avant de lancer : « Chers Malagasy, il ne reste que 4 jours avant que nous puissions changer l’histoire de Madagascar, changer notre vision en action ». Pour un Faradoboka, cela a été en tout cas un véritable test de mobilisation vers les urnes ce mercredi 7 novembre en faveur d’Andry Rajoelina.
La rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Lalao Ravalomanana à la tête de la mairie - La plus grosse déception des Tananariviens
  • Laniera Ivato - Un Indopakistanais dépossède 950 Malagasy de leurs biens
  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »

Editorial

  • Attention !!
    Ressaisissons-nous tous ! Le pays glisse sans crier gare vers l'imparable. Tous les indicateurs broient du noir sinon voient rouge. La publication des résultats provisoires au niveau de la CENI nous plonge dans un état d'urgence voire critique. L'Instance d'Alarobia persiste à afficher des chiffres non seulement erronés mais aussi porteurs d'anomalies flagrantes. De l'autre côté, la population vit dans des conditions inacceptables que l'on a tendance à ignorer. On dirait qu'on profite bien du cafouillage qui prévaut pour tordre le cou au bas-peuple.

A bout portant

AutoDiff