Publié dans Politique

Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina

Publié le mercredi, 17 octobre 2018

Narson Rafidimanana, ancien ministre des gouvernements successifs de Kolo Roger, Jean Ravelonarivo et Solonandrasana Olivier, ainsi qu’environ 150 maires ont annoncé leur soutien au candidat Andry Rajoelina pour l’élection présidentielle du 7 novembre prochain. « Après analyse de la situation actuelle de Madagascar et des réflexions personnelles, nous trouvons que notre vision pour le développement du pays se rapproche plus de celui d’Andry Rajoelina », a ainsi affirmé le fondateur de l’association « Iray Dia, Diaraiky », Narson Rafidimanana, au cours d’une conférence de presse à Antaninarenina hier en fin de matinée.

« Ce n’est pas une question de personnalité », plaide Narson Rafidimananana, questionné par rapport à son soutien à Andry Rajoelina et non au candidat du Hery vaovao ho an’i Madagasikara. « Le programme du candidat que nous soutenons convient à l’idée que nous nous faisons du développement du pays (…) Il faut faire le voyage avec une personne qui s’est fixé comme objectifs de porter aide et développer le pays  », renchérit-il, tout en soulignant que les programmes des candidats ont tous leur côté positif. Répondant à une question sur les possibles contreparties de ce soutien, Narson Rafidimanana réplique : « Le pays n’a pas besoin de contrepartie ».
Le ralliement de Narson Rafidimanana n'est pas une grosse surprise, pour les observateurs de la vie politique malgache.  Ecarté du poste de ministre auprès de la Présidence en  charge des Projets présidentiels, de l’Aménagement du territoire et de l’Equipement, par Hery Rajaonarimampianina, en août 2017, celui que ses proches surnomment « Coco » s’était mis en retrait du HVM.
A la fin du mois dernier, l’ex-ministre avait affiché aux yeux du monde que le divorce était définitivement consommé avec le Hery vaovao ho an’i Madagasikara et le candidat de ce parti à l’élection présidentielle. Tout en reconnaissant sa part de responsabilité, l’ancien ministre avait pointé du doigt le régime HVM de n’avoir pas fait grand-chose pour le développement des communes rurales éloignées.
A trois semaines du premier tour de la présidentielle, le HVM enregistre une défection majeure et le prétendant à Iavoloha Andry Rajoelina enregistre un soutien non négligeable. Sauf erreur, Narson Rafidimanana est le premier membre d’un des gouvernements de Hery Rajaonarimampianina à rejoindre le TGV, si les élus du HVM sont déjà nombreux à avoir, auparavant, franchi le pas pour soutenir le candidat numéro 13.
Pour Narson Rafidimanana, il n’y a rien d’illogique à son soutien. « En 2013, j’avais soutenu Andry Rajoelina mais il n’avait pas pu candidater. Il avait alors soutenu le candidat Hery Rajaonarimampianina. J’en avais fait de même. Aujourd’hui, Andry Rajoelina est candidat à l’élection présidentielle. Il est donc  tout à fait normal que je le soutienne. Il est temps de soutenir l’original et de laisser la copie », affirme-t-il au cours d’une interview en aparté.
La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ampefiloha Ampatsakana - Un carrefour infernal
  • Trafics douaniers - Mbola Rajaonah devant le Pôle anti-corruption la semaine prochaine
  • Présence confirmée de Mohamed Alabbar, le créateur de Dubaï-city
  • Investiture du Président Rajoelina - 6 Chefs d'Etat présents à Mahamasina
  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !

La Une

Editorial

  • Concept de l'alternance
    Larousse définit, entre autres, le mot « alternance » en ces termes : « succession de pouvoir, dans un cadre démocratique, de deux tendances politiques différentes ». Selon le calendrier établi, la passation de pouvoir entre le Président sortant Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial et le Président nouvellement élu Rajoelina Andry Nirina doit se passer ce jour du vendredi 18 janvier 2019. Moment de très grande importance dans la mesure où Madagascar réalise un pas géant voire historique vers l'assise de la démocratie. Une étape essentielle pour la consolidation des acquis, si minimes soient-ils, sur le principe de la succession au pouvoir par la voie des urnes.

A bout portant

AutoDiff