Publié dans Politique

Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar

Publié le mercredi, 03 octobre 2018

Le dernier -né des partis politiques à Madagascar  vient de voir le jour. Il a pour ambition d’apporter un changement radical à Madagascar. Hier, l’Antoko Repoblikanina a été officiellement présenté à travers une conférence de presse. « En dépit du qualificatif de République, des régimes qui se sont succédé, et face aux réalités que dirigeants et dirigés ont présentées, force est de constater que la notion de « res publica » demeure fictive et l’effectivité de ses idéaux un champ à travailler », lance Hasina Raveloson, président de ce parti expliquant notamment le choix du nom du parti. « Un regard synoptique de nos soixante années de vécu républicain renseigne que, si la classe dirigeante assimile les principes républicains, au lieu de jouer son rôle, la majorité d’entre elles a plutôt utilisé les subtilités de ceux-ci à des fins personnelles en asservissant le peuple. Ce dernier de son côté est resté le ‘Vahoaka’ de l’ancien ordre face au ‘ Fanjakana’ », rajoute-t-il. 

L’Antoko Repoblikanina est un parti qui se veut pragmatique. Il est de centre droite, selon son président Hasina Raveloson. Le parti se veut être en phase avec l’évolution sociopolitique de Madagascar et ancre son aspiration aux idéaux éclairés. Jeunes et indignés par la situation à Madagascar, ils disent être déterminés à changer les choses et à participer à la gestion de  la Nation. Les fondateurs de l’Antoko Repoblikanina sont pour la plupart des dissidents du parti Leader Fanilo. D’après eux, s’ils ont démissionné et décidé de créer un parti politique, c’est parce qu’ « ils sont étouffés par la querelle interne qui perdure au sein du parti laissé par Herizo Razafimahaleo voilà déjà des années et qui semble ne pas s’apaiser ».  Fonder Antoko Repoblikanina est une manière pour les membres de fondateurs de passer outre cette situation. Toutefois, les idéologies de Herizo Razafimahaleo continueront d’être suivies au sein de l’Antoko Repoblikanina. A court terme, l’objectif de l’Antoko Repoblikanina est de répondre présent aux enjeux prochains des urnes. Le parti affirme avoir un candidat à soutenir pour la présidentielle mais se réserve le droit de le présenter prochainement. Le tout nouveau parti politique compte également participer aux prochaines élections législatives, communales et municipales. Ce parti dispose d’un projet de société et d’un programme de gouvernement affirme Hasina Raveloson, qui résume ces deux points en une phrase : « Concilier l’essor économique et l’essor social ». Concernant le débat sur la refondation à la base du pays, l’Antoko Repoblikana soutient que cela doit passer pas un « processus naturel » et notamment par une réforme du système politique.
Recueillis par L.A.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ampefiloha Ampatsakana - Un carrefour infernal
  • Trafics douaniers - Mbola Rajaonah devant le Pôle anti-corruption la semaine prochaine
  • Présence confirmée de Mohamed Alabbar, le créateur de Dubaï-city
  • Investiture du Président Rajoelina - 6 Chefs d'Etat présents à Mahamasina
  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !

La Une

Editorial

  • Concept de l'alternance
    Larousse définit, entre autres, le mot « alternance » en ces termes : « succession de pouvoir, dans un cadre démocratique, de deux tendances politiques différentes ». Selon le calendrier établi, la passation de pouvoir entre le Président sortant Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial et le Président nouvellement élu Rajoelina Andry Nirina doit se passer ce jour du vendredi 18 janvier 2019. Moment de très grande importance dans la mesure où Madagascar réalise un pas géant voire historique vers l'assise de la démocratie. Une étape essentielle pour la consolidation des acquis, si minimes soient-ils, sur le principe de la succession au pouvoir par la voie des urnes.

A bout portant

AutoDiff