Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Andry Rajoelina candidat à la présidentielle - « Me voici ! »

Publié le jeudi, 02 août 2018

Promesse tenue. Andry Rajoelina, ancien président de la Transition et président de l'Initiative pour l'Emergence de Madagascar a annoncé hier sa décision de se porter candidat à l'élection du Président de la République de Madagascar.
« Chers Malgaches amis. J'ai entendu vos appels (…) J'ai reçu les bénédictions provenant de vous tous. Me voici. Je suis devant vous aujourd'hui. J'ai dit que j'allais apporter des solutions pour Madagascar et pour le pays. Je veux faire renaître l'espoir et non apporter la pauvreté afin de faire renaître le patriotisme en nous.  J'ai déjà dirigé le pays durant cinq ans ; il ne s'agit donc pas d'une question d'honneur ou d'intérêt.

Je veux apporter le développement pour Madagascar, remettre le pays à la place qui devrait être la sienne. C'est à la fois une responsabilité et un appel. Mon père et ma mère sont malgaches. Je suis né à Madagascar et l'amour de la patrie coule dans mes veines. Madagascar est ma nation. Ma vie est ici à Madagascar. Je donnerai ma vie entière pour la patrie et je ferai tous les efforts nécessaires pour faire développer notre Nation chérie. Ce jour, premier août,  je déclare de manière officielle mon engagement pour la Nation, ma candidature pour l'élection présidentielle». Ce fut vers 18h15, hier au Palais des Sports et de la Culture de Mahamasina, que Andry Rajoelina a fait cette déclaration. L'annonce était attendue depuis près de cinq ans par les nombreux partisans de l'ancien locataire d'Iavoloha. Celui-ci avait, avant de quitter la tête du pays, promis d'être candidat à la présidentielle de 2018. C'était à Toamasina après que les négociations entreprises par la communauté internationale avait aboutit au fameux « ni,ni ». Un engagement qu'il a donc tenu. « L'amour est le plus grand » a été choisi comme slogan, en référence notamment à son amour pour sa patrie et celui qu'il veut lui donner en retour.
 « J'ai changé »
Combattre la pauvreté, les abus, la corruption et autres fléaux minant la vie de Nation, tel est le leitmotiv de l'ancien président de la Transition qui affirme que la défaite n'est pas une option envisagée. « Quand je participe à une course, c'est pour la gagner », dit-il dans son discours. Andry Rajoelina a déclaré donner toute son énergie pour que les malgaches bénéficient d'une meilleure situation et pour que la Grande île soit celle du bien être. « J'aime travailler. J'aime me donner à corps perdu et il m'est impossible de voir sans rien faire ce qui se passe actuellement dans le pays », a-t-il lancé, soutenant n'avoir peur d'affronter qui que ce soit. « Je veux apporter la lumière et donner une lueur d'espoir à tous les ménages », soutient-il, rappelant à ce titre son projet IEM, dont l'objectif in fine est de trouver des solutions pour permettre à la Grande île d'avancer à grande vitesse vers le développement. Et lui de rajouter : « Non, non, non! Il ne faut pas laisser les Malagasy vivre dans cette situation actuelle». Continuant sur sa lancée, lui de demander ainsi aux malgaches de bien choisir, car « Madagascar est à la croisée des chemins ». L'ex plus jeune chef de l'Etat d'Afrique de faire savoir qu'il a acquis une grande maturité. « En 2009, je n'étais pas prêt.Mais le Andry Rajoelina de 2009 n'est pas le Andry Rajoelina 2018. J'ai traversé des épreuves. J'ai changé et je me suis préparé, je suis prêt !», dit-il. « Je vous demande de me donner la main, peu importe d'où vous venez, peu importe votre parti ou votre association de provenance, peu importe votre croyance, parce qu'il s'agit de l'avenir de Madagascar », a-t-il  conclu.
Recueillis par Lalaina A.

Fil infos

  • Emergence de Madagascar - Une majorité présidentielle s'avère indispensable à l'Assemblée nationale
  • Acquisition illicite de terrains - Un vice-président du Sénat soupçonné de détournement de biens publics
  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes

La Une

Editorial

  • Par amour !
    « Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à…

A bout portant

AutoDiff