Publié dans Politique

Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !

Publié le mardi, 22 mai 2018

Une foule immense a rempli le parvis de l'Hôtel de ville Analakely et ses environs, samedi dernier. Le rassemblement précédé d'un grand carnaval qui partait de la Gare Soarano a connu un nouveau souffle, un mois après. Un grand nombre de partisans ont répondu à l'appel des députés pour le changement pour un « adieu au régime Rajaonarimampianina ». Les 73 députés ont continué leur interpellation à l'endroit des membres de la Haute Cour Constitutionnelle pour prononcer dans un délai immédiat la déchéance du Président de la République. Sans oublier la fameuse formule « Miala Rajao » devenue culte et qui a résonné tout le long de la journée.

Les discours des parlementaires et les témoignages de fonctionnaires ont été ponctués par des animations effectuées par plusieurs artistes dont Raboussa, Farah Jones et Rossy. Lors de la prise de parole, celle de Hanitra Razafimanantsoa a particulièrement donné le ton sur la suite du mouvement. Cette parlementaire a appelé à la mise en place d' « Andrimasompokonolona » (Comité de vigilance) dans les fokontany tout en affirmant que les fonctionnaires n'obéiront désormais qu'aux directives qui viennent de la place du 13 mai. Elle a également annoncé des prochaines actions qui consisteront à « transformer les ministères et autres institutions de zones rouges pour les membres du régime HVM ».

Une journée de tapage

Malgré l'annonce par les députés mêmes de la fin du mouvement la semaine dernière, l'attente du verdict des juges constitutionnels du côté d'Ambohidahy entraînera, a priori, une prolongation. Du coup, un nouveau rendez - vous est donné à partir de ce jour, au même endroit, devant le parvis de l'Hôtel de ville. Selon les députés, une nouvelle série de déballages concernant les magouilles dans les ministères est à l'ordre du jour. Des témoignages de fonctionnaires dans ce sens sont attendus. Demain sera également particulier puisque la population malgache est appelée à exprimer haut et fort son ras-le-bol à l'endroit du régime Rajaonarimampianina. Une journée de tapage est programmée et durant laquelle les sons de cloche, les klaxons, le sifflet, bruits de couvercle de marmite, etc. vont servir de moyens de pression pour demander la démission du locataire d'Iavoloha.

Sandra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent

La Une

Editorial

  • Sale jeu !
    A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

A bout portant

AutoDiff