Publié dans Politique

Accord politique - Des idées diamétralement opposées

Publié le mercredi, 16 mai 2018

Des rencontres entre les acteurs politiques se déroulent dans la Capitale ces derniers jours, sous la conduite du facilitateur, le Conseil pour le fampihavanana malagasy. L'objectif de cette médiation malgacho-malgache est d'arriver vraisemblablement à un accord politique, à l'issue de ces quelques jours de négociation. Cet accord politique qui vise à mettre fin à la crise actuelle devra être entériné par les principaux chefs de file, à savoir Marc Ravalomanana, Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina, au cours d'un sommet des Chefs d'Etat.

Les contours de l'accord politique en gestation sont pour l'heure flous. Les représentants du régime Rajaonarimampianina d'un côté, et ceux de l'opposition de l’autre, constituée par les délégués de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, plancheraient sur une sorte de feuille de route comprenant quelques points importants.
D'emblée, les différents protagonistes s'accorderaient sur un point en particulier: Tous sont contre une nouvelle transition. En revanche, des blocages pourraient persister sur les autres points. D'après les indiscrétions, les négociations actuelles tendraient vers le maintien de l'actuel Chef d'Etat comme président mais avec des pouvoirs largement réduits comme du temps de l'Amiral Didier Ratsiraka en 1991.
Il serait également question de la mise en place d'un gouvernement de consensus qui se chargera de l'élection présidentielle. Un gouvernement dirigé par un Premier ministre neutre ou cautionné par les trois entités protagonistes, et composé de représentants de ces derniers. Les négociations concerneraient aussi la date de l'élection présidentielle. Sera-t-elle anticipée comme pour l'une des propositions de la Commission électorale nationale indépendante, sera-t-elle plutôt conforme aux dispositions de la Constitution, ou sera-t-elle repoussée à l'an prochain? Entre les protagonistes, à l'accord politique, les positions risquent d'être irréconciliables sur ce point.
D'autres facteurs pourraient à terme bloquer ce processus. Notamment les comportements des gens du pouvoir qui multiplient les provocations à l'encontre des membres de l'opposition. Pour ne citer que ces plaintes contre des députés « pour le changement » déposées au tribunal. Il faut pourtant savoir que ce n'est pas en provoquant de la sorte qu'un climat d'apaisement propice au dialogue va s’instaurer.
La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ
  • Promulgation des lois électorales - La Constitution violée pour la énième fois
  • Négociateur du HVM - Maharante Jean de Dieu, une personnalité clivante
  • Initiative pour l'Emergence de Madagascar - Un premier forum international à Antananarivo

Editorial

  • Point de droit
    Aristote (384-322), un philosophe de la Grèce antique, l'auteur de la célèbre pensée « l'homme est un animal politique », dans son exposé thématique sur la vertu, prônait le concept du « juste milieu ». Il invitait toujours l'homme à chercher la médiane entre un « par défaut » et un « excès ».Une philosophie qui avait largement contribué ou influencé à la conception de la pensée occidentale. Une sagesse que le monde de l'Ouest, par la voie du dialogue, tente de prioriser autant que possible. La recherche du consensus marque les progrès dans toute démarche de règlement de conflit. On bannit toute tentative au fanatisme et à l'intégrisme.

A bout portant

AutoDiff