Publié dans Politique

Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent

Publié le vendredi, 20 avril 2018

Les députés du Tiako i Madagasikara, du Miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina élus à Antananarivo qui comptent tenir ce jour, à l’Hôtel de Ville d’Analakely, un compte rendu devant leur électeurs se veulent rassurant malgré les rumeurs de possibles perturbations. Depuis le début de la semaine, une opération de communication est menée par les gens du régime pour dénigrer la rencontre entre les parlementaires et les Tananariviens qui engendrerait des troubles. Au cours d’une conférence de presse en son bureau, le Préfet de Police Angelo Ravelonarivo avait indiqué que cette manifestation était purement et simplement un acte de déstabilisation. Une formule reprise telle une litanie par les zélateurs du régime Hvm jusqu’à hier pour tenter de dissuader les tananariviens de rallier Analakely.Face à cette campagne de terreur, les leaders des députés d’opposition multiplient les discours tendant à rassurer l’opinion publique sur le fait que le meeting se tiendra dans le calme. Les députés du TIM et du MAPAR, à l’instar de Maître Hanitra Razafimanantsoa, soutiennent que « contrairement à ce qui est soutenu par certains courants, les participants au rendez-vous de  demain (ndlr : ce jour) à Analakely n’ont aucunement l’intention de causer des troubles ».

  Le député élu dans le premier arrondissement de la Capitale sous les couleurs du TIM évoque également les bruits ayant circulé cette semaine, selon lesquels des partisans du pouvoir compteraient dépêcher des « gros bras » pour perturber le meeting de ce jour. « Nous avons des photos. Et certains d’entre ces gens sont venus chez nous pour affirmer qu’on les a payés pour fomenter des troubles. Cela serait inacceptable. Nous n’allons pas créer des troubles. Nous n’allons pas piller et détruire le pays. Notre objectif est d’avoir une élection propre, apaisée et inclusive. Ces lois électorales sont pourtant de nature à créer des troubles et à ne pas apporter un climat d’apaisement », affirme Me Hanitra Razafimanantsoa, hier au cours d’une rencontre à la presse hier à l’Hôtel de Ville. Lanto Rakotomanga, député du MAPAR, rappelle pour sa part les nombreux comptes rendus tenus par d’autres députés dans les autres circonscriptions de la Grande île. « Aucun trouble n’a eu lieu. C’est une pratique universelle que les députés présentent un rapport à leurs électeurs devant l’Hôtel de Ville. Nous respectons la loi et le compte rendu est sacré », soutient la députée de Madagascar élue dans le second arrondissement. 

Et de rappeler également la marche effectuée par les députés du TIM et du Mapar vers la Haute Cour constitutionnelle et le Bureau indépendant anti-corruption récemment. « Il n’y a eu aucune casse ni débordement (…) Il n’est pas dans notre intérêt et celui des dirigeants de créer des troubles», remémore Lanto Rakotomanga. Les 11 députés du TIM, du MAPAR élus ont réitéré hier que la rencontre aura bel et bien lieu. Ils seront épaulés par les députés issus des autres circonscriptions de la Grande île. Outre les lois électorales, le compte rendu concernera également la loi sur les Zones économiques spéciales adoptée lors des 4 sessions extraordinaires consécutives du parlement. Depuis hier en tout cas, les éléments de l’État major mixte opérationnel (EMMO) étaient en nombre à Analakely et ses environs. Ce jour, pour parer à tout débordement, ils seraient beaucoup plus nombreux. 

La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ
  • Promulgation des lois électorales - La Constitution violée pour la énième fois
  • Négociateur du HVM - Maharante Jean de Dieu, une personnalité clivante
  • Initiative pour l'Emergence de Madagascar - Un premier forum international à Antananarivo

Editorial

  • Point de droit
    Aristote (384-322), un philosophe de la Grèce antique, l'auteur de la célèbre pensée « l'homme est un animal politique », dans son exposé thématique sur la vertu, prônait le concept du « juste milieu ». Il invitait toujours l'homme à chercher la médiane entre un « par défaut » et un « excès ».Une philosophie qui avait largement contribué ou influencé à la conception de la pensée occidentale. Une sagesse que le monde de l'Ouest, par la voie du dialogue, tente de prioriser autant que possible. La recherche du consensus marque les progrès dans toute démarche de règlement de conflit. On bannit toute tentative au fanatisme et à l'intégrisme.

A bout portant

AutoDiff