Publié dans Politique

Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !

Publié le vendredi, 20 avril 2018

L’heure est grave ! 24 heures avant la rencontre entre les députés de Tanà et la population au parvis de l’hôtel de ville à Analakely, les épouses de gendarmes (Vady zandary) sont montées au créneau hier au cours d’une déclaration faite à la presse. « Nous lançons un appel à votre endroit, mères, épouses, appelons nos maris à revenir », ont – elles déclaré. Sur cette lancée, elles ont lâché  un appel vibrant à l’endroit de leurs propres époux.  « A nos maris, prenez conscience de la situation qui frappe le pays. N’acceptez plus d’être des forces de répression et levez – vous en tant que rempart  (« Tandroka aron’ny vozona)», a encore soutenu le porte-parole de ces épouses de gendarmes. En tant que mères, elles ne manquent pas de déplorer les nombreuses vies qui sont sacrifiées pour les différentes opérations de sécurisation.  « On envoie nos enfants stagiaires à Ambositra, et décèdent après seulement un mois. Idem à Bongolava, et dans le Sud », soutiennent encore les Vady Zandary. Une fois de plus, les forces  de l’ordre sont appelées à assurer leur véritable mission qui est de protéger la population et ses biens. Elles ont également fait part du quotidien douloureux qu’elles vivent dans la société. « Parfois, les gens nous pointent du doigt en affirmant que nous sommes les épouses des gendarmes, des forces de l’ordre  qui font du mal au peuple », confient – elles. Et d’appeler les citoyens à ne plus les marginaliser.

 

Les camps militaires consignés

Depuis hier, des mesures de sécurité drastiques ont été prises par le régime. Ainsi, un nombre important d’éléments lourdement armés ont été déployés au centre – ville et ses alentours. Les passants n’ont pu s’empêcher de remarquer la présence de véhicules remplis d’éléments des forces de l’ordre postés dans les parties environnantes de l’hôtel de ville à Analakely. Des mesures de sécurité qui laissent présager la répression réservée aux citoyens qui aspireront à répondre à l’appel des députés en vue du compte rendu sur les lois électorales. Selon des sources bien informées, les camps militaires sont déjà consignés depuis plusieurs jours. Une mesure prise dans des contextes de tension ou en cas de menace sur la sécurité nationale. D’après toujours nos sources, des militaires qui ne sont même pas à leur tour de garde ont été rappelés au poste ce jour. En tout cas, reste à savoir si les forces de l’ordre vont prêter l’oreille à cet appel de leurs épouses ou non.

La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ
  • Promulgation des lois électorales - La Constitution violée pour la énième fois
  • Négociateur du HVM - Maharante Jean de Dieu, une personnalité clivante
  • Initiative pour l'Emergence de Madagascar - Un premier forum international à Antananarivo

Editorial

  • Point de droit
    Aristote (384-322), un philosophe de la Grèce antique, l'auteur de la célèbre pensée « l'homme est un animal politique », dans son exposé thématique sur la vertu, prônait le concept du « juste milieu ». Il invitait toujours l'homme à chercher la médiane entre un « par défaut » et un « excès ».Une philosophie qui avait largement contribué ou influencé à la conception de la pensée occidentale. Une sagesse que le monde de l'Ouest, par la voie du dialogue, tente de prioriser autant que possible. La recherche du consensus marque les progrès dans toute démarche de règlement de conflit. On bannit toute tentative au fanatisme et à l'intégrisme.

A bout portant

AutoDiff