Publié dans Politique

Energie verte - Mialy Rajoelina, leader de l'Afrique

Publié le mardi, 13 février 2018

Alors que son mari s'attèle à la proposition de solutions pour l'Emergence de Madagascar, Mialy Rajoelina ne reste pas dans l'ombre. L'ancienne première Dame, en sa qualité de présidente de l'Association « Fitia », a fait une présence remarquée, à Accra, Capitale du Ghana, où s'est tenue un Forum africain intitulé « Pan African Ethanol Stoves and Fuel Alliance (Paesfa) » (Alliance panafricaine pour le fuel et les foyers à éthanol), les 5 et 6 février derniers. Madagascar, représenté par Mialy Rajoelina, a été élu Président de l'Alliance pour un mandat de 3 ans. Une grande première puisqu'il est rare qu'une femme et par excellence, une Malgache se voit attribuer une telle responsabilité.

Cette consécration résulte du Forum mondial de Global Alliance pour les réchauds et combustibles propres qui s'est tenu en Inde les 27, 28, 29 et 30 octobre 2017, et durant lequel l'Association Fitia a présenté un projet de mise en place d'une plate-forme africaine qui a pour objectif d'unir les forces et les moyens pour le développement de l'éthanol comme énergie verte en substitution des charbons de bois. Un projet qui s'inscrit dans les objectifs de l'association de préserver la santé des femmes, des mères et des enfants, de protéger l'environnement, de promouvoir l'entreprenariat féminin ainsi que de soutenir le leadership des jeunes. Le projet a été salué et soutenu par 12 pays africains dont le Mali, la Côte d'Ivoire, le Sénégal, Madagascar, le Burkina Faso, le Kenya, l'Ethiopie, la Tanzanie, le Mozambique, le Rwanda, Nigeria et le Ghana. 
Une seule vision, une seule voix
 « Osons exprimer que nous avons une seule vision et parlons d'une seule voix pour l'avenir de l'Afrique », a souligné Mialy Rajoelina dans son allocution lors du forum de Ghana. La plateforme Paesfa aura de ce fait pour mission d'asseoir ensemble une économie durable au profit de l'Afrique par les africains au moyen de l'éthanol combustible comme substitut du charbon de bois. Il est sans conteste que des millions de femmes et d'enfants périssent chaque année de l'infection respiratoire due à la pollution intérieure de l’air chez les ménages dans le monde.  
L'objectif de Paesfa, en application de celui de Global Alliance, est de mettre en service des millions de réchauds supplémentaires au profit des ménages africains ; de produire les besoins en éthanol y afférents ; de créer de nouveaux emplois à travers le Continent en favorisant l'entreprenariat féminin, le leadership des jeunes et la protection sociale.
De par son engagement dans cette entreprise qui lui tient particulièrement à cœur, Mialy Rajoelina, Présidente de la Paesfa, vise à faire largement profiter Madagascar des retombées bénéfiques qui découleront de la mise en œuvre de ce programme continental.
Recueillis par S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff