Publié dans Politique

Primature - Comportement indigne d’un conseiller du Premier ministre

Publié le dimanche, 12 novembre 2017

Un fait honteux s’est déroulé hier au stade d’Ampasambazaha de Fianarantsoa à la dernière journée de la Thb ligue des champions. Il s’agit d’un acte commis par le président du club Elgeco Plus qui, selon des sources, serait un conseiller du Premier ministre Mahafaly Olivier Solonandrasana. On ne sait pas quelle mouche a piqué ce président de club pas comme les autres mais il a poussé sans ménagement  à la tribune officielle le chef de région d’Itasy. Celui-ci a fait une chute en dégringolant les  quelques marches de la tribune et a fini sa course en bas, la tête en premier. Une situation qui a mis en émoi les invités ainsi que les témoins sur place qui se disent choqués par le comportement du soi-disant conseiller du Premier ministre et l’humiliation faite à un chef de région, représentant de l’Etat.

Sans ses gardes rapprochées et le sang-froid des personnes présentes sur place, le président d’Elgeco Plus aurait certainement passé un mauvais quart d’heure. D’après les informations, celui-ci n’est pas à ses   premiers méfaits  ou autres comportements indignes et ce devant le public. A Toamasina, les férus du ballon rond se souviennent de son geste qui a donné un coup de pied des chaises sur la tribune officielle. Un geste compréhensible à l’époque à cause la tension de la rencontre et des ratés de ses joueurs. Tout dernièrement toujours à Fianarantsoa et à la phase aller de la même compétition, ce dirigeant de club a fait ses siens envers le public fianarois et aurait lancé que celui-ci est profane en matière de football. C’est peut-être la raison principale de sa menace, avec deux autres clubs à savoir Cosfa et Hzma, de ne pas disputer la phase retour à Fianarantsoa. Une menace non suivie d’exécution dans la mesure où le Cosfa a fait machine arrière, de même que le Hzam, d’autant plus que la fédération nationale ne s’est pas laissé intimider par cette menace en décidant de maintenir les rencontres quoiqu’il advienne à Fianarantsoa. Alors que la compétition s’est bien déroulée durant les deux premières journées, le chaos s’est produit hier à la dernière rencontre entre la Cnaps Sport et Elgeco Plus avec ses écarts du président d’Elgeco et de son équipe. Cette dernière à la 82e minute a refusé de continuer le match en arguant la pénombre…

 Rata

2 Commentaires

  • Posté par sahindra
    lundi, 13 novembre 2017

    ahahahah l'histoire du lit m'a bien fait rire, mais d'un coté, vous n'avez pas entièrement tort; ce genre de personnes existe en quantité à Madagascar..... mais il y a une manière de les vaincre, ou du moins de les faire chauffer. Il faut afire comme mon oncle (qui a un corps imposant, donc euhhh.... là, ça aurait été le pauvre conseiller qui aurait fait du ski dans la salle...lol) qui fait des farces du genre "psst pssst", ou qui les snobes en parlant allemand juste à coté de leurs oreilles, ou qui salue des types prétentieux qu'il prétend connaitre, histoire de les faire *****.

    bref, parfois les méthodes les moins orthodoxes sont les plus efficientes.

    Mais sinon, oui, j'adore ce premier ministre, moi je trouve que c'est un homme d'une rare bonté et d'une grande sagesse.

    Rapporter
  • Posté par Bosco
    lundi, 13 novembre 2017

    un homme pareil est une honte pour le pays, et surtout, pour le premier ministre, qui lui, est un homme respectable et pleine d'humilité!!!!
    Un conseiller n'a pas à agir comme cela, et moi je dirais, honte à lui!!!!
    pousser un chef de région, une personne respectable, reflète d'une bassesse d'esprit inégalée!!!! moi, j'aurais porté plainte à la place de ce chef de région et franchement, je lui aurai hurlé dessus!!!! Voila une belle demonstration d'un homme qui n'a rien dans la tête, qui est incompétent au bureau, nul au lit (ça, c'est sûr!!!!), voire incompétent sous la couette aussi.

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff