Publié dans Politique

Forum de la diaspora malagasy - Une mascarade…

Publié le mercredi, 25 octobre 2017

Le tout premier Forum de la diaspora malagasy à l’initiative du ministère des Affaires étrangères malagasy ouvre ses portes aujourd’hui et pour une durée de trois jours. Le Village voara d’Andohatapenaka a été choisi pour abriter ce forum qui aura pour thème : « Zanak’i Madagasikara miara-mandrafitra ny ho avy iombonana ».  

 

Cet évènement de rassemblement des natifs et enfants de Madagascar dans le monde permettra de recueillir les attentes et tous les éléments pertinents de réflexion en vue de l’élaboration d’une politique nationale de la diaspora. Il s’agira, fait croire le ministre des Affaires étrangère Rabary Njaka, d’établir « une grande plateforme d’échanges et de dialogues soucieux de raffermir le lien entre Madagascar et sa diaspora ». 

Concrètement, le forum sera organisé de manière à permettre à la diaspora de s’exprimer et de décrire ses activités sur le plan économique, culturel et social ainsi que sur ses actions de promotion de Madagascar à l’étranger ; au secteur privé local de présenter les conjonctures de l’environnement des affaires et les opportunités de collaboration à saisir avec la diaspora malagasy.   Les questions qui intéressent la diaspora malagasy du monde entier y seront assurément débattues, comme le droit de vote.

En face, bon nombre de malgaches de l’extérieur y perçoivent une volonté du régime à travers le gouvernement d’avoir une certaine mainmise sur les membres de la diaspora. Nombreux  malagasy de l’extérieur émettent en effet des réserves sur les raisons  de l’organisation de cet évènement à une année des élections.  

En outre, l’on se pose la question de savoir pourquoi avoir organisé le forum à Madagascar ? Outre l’épidémie de peste actuelle dans le pays, qui aura d’ailleurs freiné les ardeurs, il ne faut pas oublier que les membres de la diaspora malagasy ont leurs occupations dans leurs pays d’adoption et que le fait de se déplacer dans la Grande île représente une charge non négligeable… 

Certains se demandent ainsi s’il n’a pas été plus opportun de tenir ce rassemblement dans un pays tel que la France notamment, et profiter par exemple de la tenue des Rencontres nationales sportives  malgaches, le rendez-vous événementiel annuel de la communauté malgache en France et en Europe, pour tenir en parallèle un forum de la diaspora ? Il est d’ailleurs intéressant de noter que la diaspora malagasy à travers le monde est estimée à 200 000 personnes dont la majorité se trouve en France. 

En tout cas, il est dès lors difficile d’imaginer que les membres de la diaspora qui participeront aux travaux à Andohatapenaka soient représentatifs de la diaspora malgache dans le monde. Plus de 200 participants sont attendus lors de ce forum. Un chiffre qui aurait pu être facilement doublé si c’est en Europe. En tenant le forum à Madagascar, les organisateurs semblent exclure bon nombre de ressortissants malagasy. Beaucoup d’observateurs craignent à juste titre que le forum dont l’initiative est plus que louable, ne se résume qu’à une simple mascarade de consultation. 

A.R.

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff