Publié dans Politique

Sénat - Honoré Rakotomanana sur le fil du rasoir

Publié le mardi, 24 octobre 2017

Annoncée pour hier, l’élection du vice-président du Sénat pour le compte de l’ancienne province de Mahajanga, en remplacement de l’actuel président de la Confédération africaine de football, Ahmad démissionnaire, n’a finalement pas eu lieu. L’on ne sait pas si l’élection a été reportée ou tout simplement annulée et aucun nom de candidat potentiel n’a filtré, du moins jusqu’à hier en début d’après-midi.

En tout cas, dans la matinée d’hier,  le bureau permanent du sénat s’est réuni, selon les informations. S’en serait suivi une brève conférence des présidents, avec des rencontres à huis clos entre d’une part le groupe parlementaire Hery vaovao ho an’i Madagasikara, regroupant pour la plupart les sénateurs Hvm élus, et d’autre part, le groupe parlementaire présidentiel, composée des sénateurs nommés sur le quota présidentiel. La question de l’ordre du jour du Sénat a été discutée, soutient un sénateur contacté au téléphone. Même si personne n’en a touché mot, force est d’estimer que la destitution du président du Sénat Honoré Rakotomanana et certainement le bureau permanent du Sénat a sans doute été évoquée durant ces différentes rencontres.  « Toutes les décisions que nous avons prises ont été faites dans un souci d’arranger les choses. Mon souhait et celui de bon nombre de mes confrères est que tout suive les lois et les règles », a indiqué le vice-président du Sénat Kolo Roger élu sous les couleurs du Hvm au Sénat hier. Des propos qui ouvrent le champ des possibilités mais laissent en tout cas sous entendre des divergences d’idées entre les sénateurs à la cravate bleue. La question est de savoir si ces divergences peuvent avoir un lien avec la destitution du président du Sénat.
Depuis la nomination du président national du parti au pouvoir le Hery Vaovao ho an’i Madagasikara, Rivo Rakotovao au Sénat, bon nombre d’analystes estiment que les jours de l’actuel président de la Chambre haute du Parlement à la tête de cette institution sont comptés. Il est de plus en plus question de remanier le bureau permanent du Sénat. L’objectif serait de mettre à la place d’Honoré Rakotomanana, le nouveau Sénateur Rivo Rakotovao. Une nouvelle étape dans sa procédure de destitution aurait ainsi été passée hier avec ces réunions dans les travées du palais de verre d’Anosy. Pour la plupart des observateurs, les manœuvres de coulisses semblent avoir débuté pour déchoir le tenant du perchoir.  Honoré Rakotomanana, président du Sénat depuis février 2016, est issu du quota présidentiel. Institutionnellement, Honoré Rakotomanana est le deuxième personnage de l’Etat et il est censé prendre la tête de l’Etat au cas où le président de la République Hery Rajaonarimampianina se représenterait à la ligne de départ de la course à la magistrature suprême.  Cependant, il semble être victime d’un manque de confiance de la part des têtes pensantes du régime.
Recueillis par A.R.

Fil infos

  • Détournement de deniers publics - L’ex-ministre Maharante de nouveau éclaboussé 
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Honoré Rakotomanana attaque Rivo Rakotovao
  • Kraomita malagasy - 505 milliards détournés par les anciens dirigeants
  • Stade de Mahamasina - Démolition des deux tribunes latérales hier
  • Culture à grande échelle dans le Bas-Mangoky - Ni vente ni location de terrains aux Arabes
  • Dirigeants de Communes - Le mari et l’épouse, élus maires !
  • Elections communales et municipales - 32 Communes à réorganiser
  • Medias - Le grand Franck Raharison n'est plus
  • Autosuffisance alimentaire - Objectif atteint plus tôt que prévu
  • Reboisement national - Le plus important à faire

Editorial

  • Volonté de clarté !
    Phénomène révélateur. Des lumières aux couleurs épatantes  inondaient le site résidentiel d’Etat d’Ambohitsorohitra et le quartier historique d’Antaninarenina durant les fêtes de Noël et de fin d’année. Des nuits dans la clarté totale. L’initiative éblouit. Un phénomène révélateur, pour la première fois de l’histoire de la République, les concitoyens pouvaient entrer librement visiter le Palais d’Etat. Tout comme si le portail s’ouvre au commun des mortels et ne veut plus rien cacher. Parents et enfants, toute la famille, s’y bousculèrent. Ambohitsorohitra fut littéralement  pris … d’assaut et Antaninarenina envahi. Phénomène inédit ! Tout le monde ne s’attendait guère à quoi le jeune et visionnaire Président voulait-il en venir ? Quel message aimerait-il envoyer de ces lumières éclatantes à son peuple ?  La réponse tombe du haut ! Le Président de la République choisit le moment où il recevait la grande famille des médias nationaux, toute tendance confondue et à la demande de l’Ordre, venue présenter…

A bout portant

AutoDiff