Publié dans Politique

Victime d'un Avc - Albert Zafy dans un état comateux

Publié le mercredi, 11 octobre 2017

La nouvelle a vite fait le tour des médias hier. L'ancien Président Albert Zafy a été admis à la Polyclinique d'Ilafy. Une information confirmée par un communiqué publié hier dans l'après - midi par l'Undd (Union Nationale pour le Développement et la Démocratie) dont il est le président d'honneur. D'après les premières informations obtenues auprès de l'entourage du Professeur, il aurait été victime d'un accident vasculaire cérébral (Avc).

« Il est entre de bonnes mains », peut - on lire dans le communiqué officiel de l'Undd. L'ancien chef d'Etat également connu sous l'appellation de l'homme au chapeau de paille se trouvait dans un état comateux au moment de son admission à la Polyclinique et continue de recevoir les soins des médecins. L'ancien président aurait été amené d'urgence à l'hôpital de Befelatanana avant d'être admis dans cette clinique privée. Actuellement âgé  de 90 ans, Albert Zafy aurait déjà connu quelques déconvenues sanitaires depuis ces trois derniers mois.
Evacuation sanitaire
L'entourage du locataire de la villa La Franchise reste très prudent sur son état de santé. Selon une dame proche de l'ancien président, la probabilité d'une évacuation du Professeur à l'étranger n'est pas à exclure.
« Toutefois, cela dépendra uniquement du diagnostic des médecins », avance notre source avant d'ajouter que « tous les soins relatifs à son hospitalisation sont pris en charge par l'Etat y compris une éventuelle évacuation à l'étranger ». Une information confortée, en début de soirée hier, par le responsable de la communication de l'Undd qui affirme qu' « il pourrait effectivement bénéficier d'une évacuation sanitaire à l'étranger demain (Ndlr : ce jour) ».
Le Professeur Albert Zafy est surtout connu pour sa discrétion. Resté silencieux depuis le sommet des chefs d'Etat initié par les leaders religieux au sein du Ffkm en 2014 au Centre de conférence international d'Ivato, il a brillé par son silence malgré sa réputation comme étant le père de la Réconciliation Nationale. Ses récentes sorties médiatiques se rapportaient surtout à ses fréquentes rencontres avec son homologue Marc Ravalomanana, dont la dernière s'est tenue au mois de septembre dernier à son domicile à Ivandry.
Sandra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff