Publié dans Politique

Victime d'un Avc - Albert Zafy dans un état comateux

Publié le mercredi, 11 octobre 2017

La nouvelle a vite fait le tour des médias hier. L'ancien Président Albert Zafy a été admis à la Polyclinique d'Ilafy. Une information confirmée par un communiqué publié hier dans l'après - midi par l'Undd (Union Nationale pour le Développement et la Démocratie) dont il est le président d'honneur. D'après les premières informations obtenues auprès de l'entourage du Professeur, il aurait été victime d'un accident vasculaire cérébral (Avc).

« Il est entre de bonnes mains », peut - on lire dans le communiqué officiel de l'Undd. L'ancien chef d'Etat également connu sous l'appellation de l'homme au chapeau de paille se trouvait dans un état comateux au moment de son admission à la Polyclinique et continue de recevoir les soins des médecins. L'ancien président aurait été amené d'urgence à l'hôpital de Befelatanana avant d'être admis dans cette clinique privée. Actuellement âgé  de 90 ans, Albert Zafy aurait déjà connu quelques déconvenues sanitaires depuis ces trois derniers mois.
Evacuation sanitaire
L'entourage du locataire de la villa La Franchise reste très prudent sur son état de santé. Selon une dame proche de l'ancien président, la probabilité d'une évacuation du Professeur à l'étranger n'est pas à exclure.
« Toutefois, cela dépendra uniquement du diagnostic des médecins », avance notre source avant d'ajouter que « tous les soins relatifs à son hospitalisation sont pris en charge par l'Etat y compris une éventuelle évacuation à l'étranger ». Une information confortée, en début de soirée hier, par le responsable de la communication de l'Undd qui affirme qu' « il pourrait effectivement bénéficier d'une évacuation sanitaire à l'étranger demain (Ndlr : ce jour) ».
Le Professeur Albert Zafy est surtout connu pour sa discrétion. Resté silencieux depuis le sommet des chefs d'Etat initié par les leaders religieux au sein du Ffkm en 2014 au Centre de conférence international d'Ivato, il a brillé par son silence malgré sa réputation comme étant le père de la Réconciliation Nationale. Ses récentes sorties médiatiques se rapportaient surtout à ses fréquentes rencontres avec son homologue Marc Ravalomanana, dont la dernière s'est tenue au mois de septembre dernier à son domicile à Ivandry.
Sandra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff