Publié dans Politique

Victime d'un Avc - Albert Zafy dans un état comateux

Publié le mercredi, 11 octobre 2017

La nouvelle a vite fait le tour des médias hier. L'ancien Président Albert Zafy a été admis à la Polyclinique d'Ilafy. Une information confirmée par un communiqué publié hier dans l'après - midi par l'Undd (Union Nationale pour le Développement et la Démocratie) dont il est le président d'honneur. D'après les premières informations obtenues auprès de l'entourage du Professeur, il aurait été victime d'un accident vasculaire cérébral (Avc).

« Il est entre de bonnes mains », peut - on lire dans le communiqué officiel de l'Undd. L'ancien chef d'Etat également connu sous l'appellation de l'homme au chapeau de paille se trouvait dans un état comateux au moment de son admission à la Polyclinique et continue de recevoir les soins des médecins. L'ancien président aurait été amené d'urgence à l'hôpital de Befelatanana avant d'être admis dans cette clinique privée. Actuellement âgé  de 90 ans, Albert Zafy aurait déjà connu quelques déconvenues sanitaires depuis ces trois derniers mois.
Evacuation sanitaire
L'entourage du locataire de la villa La Franchise reste très prudent sur son état de santé. Selon une dame proche de l'ancien président, la probabilité d'une évacuation du Professeur à l'étranger n'est pas à exclure.
« Toutefois, cela dépendra uniquement du diagnostic des médecins », avance notre source avant d'ajouter que « tous les soins relatifs à son hospitalisation sont pris en charge par l'Etat y compris une éventuelle évacuation à l'étranger ». Une information confortée, en début de soirée hier, par le responsable de la communication de l'Undd qui affirme qu' « il pourrait effectivement bénéficier d'une évacuation sanitaire à l'étranger demain (Ndlr : ce jour) ».
Le Professeur Albert Zafy est surtout connu pour sa discrétion. Resté silencieux depuis le sommet des chefs d'Etat initié par les leaders religieux au sein du Ffkm en 2014 au Centre de conférence international d'Ivato, il a brillé par son silence malgré sa réputation comme étant le père de la Réconciliation Nationale. Ses récentes sorties médiatiques se rapportaient surtout à ses fréquentes rencontres avec son homologue Marc Ravalomanana, dont la dernière s'est tenue au mois de septembre dernier à son domicile à Ivandry.
Sandra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - « Prions ensemble pour que notre foi se reflète dans nos actes »
  • Scission au sein du HVM - Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - Un discours rempli d’amour et de reconnaissance
  • Affaire CEG d’Analamahitsy - Les zones d’ombre persistent
  • Impartialité durant les élections - Jean Eric Rakotoarisoa rassure

Editorial

  • Cas d'exception ?
    Le rideau est tombé sur les manifestations publiques initiées par les 73 députés pour le changement sur le Kianja, le parvis de l'Hôtel de Ville, à Analakely. Le MAPAR/TGV d'Andry Nirina Rajoelina quitta, le premier. En effet, la dissolution du Gouvernement Mahafaly Solonandrasana Olivier et la nomination d'un nouveau Premier ministre, Ntsay Christian, se trouve à l'origine de la décision conformément au verdict de la HCC du 25 mai 2018. Certes, la totalité des revendications sur la Place du 13 mai n'avait pas encore été  exaucée, mais, le fait d'avoir pu écarter le Gouvernement HVM constituait déjà un grand point d'acquis. D'autant que le Gouvernement de consensus publiait, sans tarder, le calendrier électoral anticipé. C'est une avancée non négligeable !

A bout portant

AutoDiff