Publié dans Politique

Ambohitrarahaba - Une fillette retrouvée avec les yeux de son frère assassiné

Publié le mardi, 10 octobre 2017

Dans la journée d’hier, la photo d’une petite fille de 6 ans a été largement partagée sur les réseaux sociaux. Résidente à Ambohitrarahaba, sa disparition a été déclarée en début d’après- midi. Quelques heures après, une information annonçait qu’elle est retrouvée saine et sauve du côté d’Anosiala Ambohidratrimo en errant dans les buissons avec un panier entre les mains. Emmenée à la Gendarmerie d’Ambohidratrimo, les Forces de l’ordre auraient trouvé dans le dit panier des globes oculaires. Ils appartiendraient au frère de la fillette qui a été sauvagement assassiné dans leur résidence à Ambohitrarahaba. 

 

Le corps sans vie de ce garçon de 12 ans  y a été découvert par la mère de famille qui rentrait de son occupation quotidienne vers 16 heures. Grande fut sa surprise en voyant la maison fermée et quand son appel n’a reçu le moindre écho. En parvenant d’y pénétrer, elle a  découvert le corps de son fils de  12 ans dans la douche. Celui-ci  a été attaqué avec une machette ou par un objet tranchant. Un véritable acte de barbarie. Après avoir tué le garçon, le ou les malfaiteurs ont emmené avec eux  sa sœur de 6 ans et de la laisser ainsi du côté d’Anosiala. Une des pièces de la maison se trouvait en sens dessus dessous comme si les inconnus cherchaient quelque chose. Tout ce drame s’est produit pendant l’absence des adultes, qui ont vaqué à leur 

travail.  Les enquêteurs affichent encore une très grande prudence pour ne pas dévoiler l’évolution  de l’enquête en cours, gageons que quelques indices seraient déjà à leur portée. « Toute tentative pour dire davantage  risquerait de fausser  l’enquête », s’est contenté d’avancer  une source porche de l’enquête.  

  Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques

Editorial

  • Horizon…2019 !
     Emergence, terme fétiche en cette fin de mandat du régime en place. Tellement, les barons aux cravates bleues terminent leur funeste parcours en coulant le pays. On dit qu’un objet émerge quand il remonte en surface et se trouve en contact avec l’air. Pour un homme, entièrement sous l’eau, le terme « émergence » indique pour lui l’idée d’une remontée en surface et lui offre la possibilité de pouvoir respirer l’air. Madagascar, en cinquante-huit ans d’indépendance, sauf la petite parenthèse des années 60, ne cessa de dégringoler. Une descente aux… enfers qu’aucun régime démocratiquement élu n’avait pas pu stopper tout au moins ralentir. En effet, à partir des années 70, le « navire Madagascar » commença à prendre de l’eau. Le comble du malheur, le drame s’aggrave d’année en année. La Deuxième République, le principal tombeur du pays, détruit tout. La dictature rouge de l’Amiral Didier Ratsiraka coula la Grande île. Le régime socialiste…

A bout portant

AutoDiff