Publié dans Politique

Trafic de drogue et attaques - Deux gendarmes épinglés

Publié le lundi, 18 septembre 2017

Une communication de la Brigade criminelle mentionne hier l'arrestation de deux gendarmes et des civils dans une affaire de banditisme. Le premier a été arrêté avec deux autres civils en transportant quatre sacs de chanvre. Deux pistolets de marque Beretta 7,65 mm et une cartouche de 15 balles ont été retrouvés sur ce groupe lors de la fouille suivant l'arrestation.

Concernant l'autre gendarme, il aurait participé à une attaque de la maison d'une particulière dimanche à Sabotsy Namehana. Gendarme en activité, celui-ci a été reconnu formellement par la victime comme  la personne l'ayant menacée avec une arme durant le cambriolage.
Des brebis galeuses en somme qui nuisent l'image de la Gendarmerie nationale. Néanmoins comme l'a martelé les hauts responsables du corps, les sanctions ne feront plus de distinctions mais tomberont sur la tête des fautifs. Ces derniers jours en effet, des membres des Forces de l'ordre sont  pris dans le filet pour des actes de banditisme. La semaine dernière, un sergent chef a attaqué avec ruse un propriétaire d'un hôtel à Mahazoarivo. En se présentant comme des clients, avec deux complices, le groupe a attendu la nuit pour opérer. Il y a une quinzaine de jours du côté d'Itaosy, un militaire a été appréhendé quelques heures après une attaque d'une épicerie. La famille de ce dernier nie tout de même l'implication de celui-ci dans ce vol à main armée.
F.R.

1 Commentaire

  • Posté par malala
    mardi, 19 septembre 2017

    miarahaba
    mitaraina aho fa manararaotra reo gendarme reo indrindra reo miasa @ aéroport reo misy gendarme atao hoe ramamonjielisoa françois na
    fantatra hoe françois 5 taona mipetraka @tranoko tsy mety mando hofatrano fa hoe manampahefana tsy hitako izay hanaovako azy tokony
    esorina @ asany io fa profiteur indrindra chef ny corruption io @ asanny
    misaotra anareo izay manampy

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - « Prions ensemble pour que notre foi se reflète dans nos actes »
  • Scission au sein du HVM - Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - Un discours rempli d’amour et de reconnaissance
  • Affaire CEG d’Analamahitsy - Les zones d’ombre persistent
  • Impartialité durant les élections - Jean Eric Rakotoarisoa rassure

Editorial

  • Cas d'exception ?
    Le rideau est tombé sur les manifestations publiques initiées par les 73 députés pour le changement sur le Kianja, le parvis de l'Hôtel de Ville, à Analakely. Le MAPAR/TGV d'Andry Nirina Rajoelina quitta, le premier. En effet, la dissolution du Gouvernement Mahafaly Solonandrasana Olivier et la nomination d'un nouveau Premier ministre, Ntsay Christian, se trouve à l'origine de la décision conformément au verdict de la HCC du 25 mai 2018. Certes, la totalité des revendications sur la Place du 13 mai n'avait pas encore été  exaucée, mais, le fait d'avoir pu écarter le Gouvernement HVM constituait déjà un grand point d'acquis. D'autant que le Gouvernement de consensus publiait, sans tarder, le calendrier électoral anticipé. C'est une avancée non négligeable !

A bout portant

AutoDiff