Publié dans Politique

Régime Rajaonarimampianina - Le Seces déplore une violation répétée de la Constitution

Publié le lundi, 11 septembre 2017

Le Syndicat des enseignants chercheurs et chercheurs enseignants (Seces), branche Antananarivo, a exprimé sa position par rapport  à plusieurs sujets d’actualité d’ordre socio – politique à travers un communiqué hier. Sur le plan politique, le Seces dénonce vivement une violation répétée de la Constitution. « Nous constatons une violation trop fréquente de la Constitution ainsi que l’Etat de droit. La population n’a aucune confiance envers les Forces de l’ordre à cause de l’insécurité qui frappe les campagnes. La même insécurité qui terrorise la population urbaine », souligne sa déclaration.

Concernant la polémique autour d’une éventuelle révision de la Constitution, les enseignants chercheurs estiment qu’une concertation nationale devrait être organisée avant toute révision de la Constitution ou autres textes régissant les élections dans le but de prévenir les troubles post – électoraux.
Gabegie
Sur le terrain social, le syndicat déplore le fait que les Malagasy continuent de vivre dans une extrême pauvreté et sont en plus victimes de discrimination par rapport aux étrangers. Le Seces dénonce également l’absence de transparence dans la gestion des affaires de l’Etat.  De leur côté, les dirigeants continuent de fermer les yeux face à la gabegie qui règne en maître dans l’exploitation des ressources naturelles sur tout le territoire national. Le Seces préconise ainsi la révision de même que la vulgarisation des textes relatifs au domaine foncier.
Le syndicat lance également un appel à l’endroit des autorités afin d’assumer leurs responsabilités dans le respect des droits fondamentaux comme la liberté d’expression, la liberté de circuler sur tout le territoire national, la garantie de sécurité,  et l’égalité devant la loi. L’application de la loi contre ceux qui ont commis des détournements de deniers publics ou des trafics de ressources naturelles est également exigée.
Recueillis par S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Affaire Houcine Arfa - Le mystère demeure entier
  • Laïcité de l’Etat - Hery Rajaonarimampianina perpétue l’infraction
  • Marc Ravalomanana - La persécution continue
  • Changement de gouvernement - Bruit de bottes à la primature
  • Loi sur la Zone économique spéciale - Benjamina Ramanantsoa humilié
  • Taux de pauvreté en baisse - Un ministre paie 9 000 euros pour ses gardes du corps
  • Appel aux services d’Houcine Arfa - Le Président humilie les galonnés malgaches
  • Corruption de haut niveau - Un ex-maire roumain en fuite demande l’asile politique à Madagascar
  • Affaire Houcine Arfa - Trois tentatives de corruption de la Procureure de la République
  • Visas aux frontières - Levée de boucliers contre Ametis

La Une

Editorial

  • L’effondrement !
    L’anéantissement du régime, en place, serait-il proche ? Des signes précurseurs semblent l’annoncer. Essoufflement, fatigues ou sueurs froides, des symptômes réels d’une maladie grave  et qui apparaissent au moindre effort physique. On dirait qu’il ne reste plus au « malade » que quelque temps ! Sous une autre forme, l’édifice du parti au pouvoir, le HVM (Hery vaovaon’ny Madagasikara) dont la « construction » ne datait que de 2013, semble déjà menacé par l’apparition, ici et là, sur la façade principale, des « fissures  béantes ». Pour les spécialistes en bâtiment, l’effondrement de la bâtisse ne serait plus qu’une question de temps à moins que de sérieuses réparations ne soient pas effectuées, surtout en cette période de fortes pluies.

A bout portant

AutoDiff