Publié dans Politique

Accident d'Ankazobe - La Présidence augmente le nombre des morts

Publié le mercredi, 02 août 2017

« Un  tragique  accident  est  survenu  sur  la  RN4,  Antananarivo-Mahajanga, à une  vingtaine de kilomètres avant Ankazobe, vers minuit, le 31 juillet. En milieu de matinée, le bilan provisoire faisait état d'une trentaine  de  morts  et  des  dizaines  de  blessés », peut - on lire en première ligne d'un communiqué de la Présidence, avant - hier. Le même communiqué a été diffusé dans les médias ainsi que sur le site de la Présidence.

Une communication, a priori, faite dans le but de rapporter les actions du Président Hery Rajaonarimampianina à la suite du tragique accident d'Ankazobe et qui a visiblement « oublié » de tenir compte du nombre exact des victimes. L'information selon laquelle l'accident a fait une trentaine de morts étonne lorsqu'on sait que même le dernier bilan de la Gendarmerie nationale, sorti également avant - hier en début de soirée, fait état d'une vingtaine de morts. Qui croire alors, la Gendarmerie ou la Présidence de la République ? Soulignons au passage que jusqu'à hier, le bilan mis à jour relatif à cet accident n'a pas encore atteint la trentaine de morts, du moins d'après les chiffres officiels sur les corps retrouvés. L'on se demande alors où est - ce que la Présidence de la République a puisé ses informations en additionnant une dizaine de morts pour arriver à une trentaine de morts. Certes, le nombre de morts pourrait atteindre la trentaine mais annoncer des morts avant l'heure ne semble pas judicieux dans un contexte aussi dramatique.
Ce genre de bourde peut facilement induire en erreur aussi bien les journalistes que les simples citoyens de la part d'une institution suprême.  Par la même occasion, l'on ne peut s'empêcher d'en déduire une certaine défaillance - une de plus - au niveau du service de Communication de la Présidence qui constitue pourtant parmi les principales sources d'informations officielles sur des évènements importants dans le pays. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que la Communication de la Présidence fait preuve de grande maladresse dans la diffusion d'éléments d'information.
S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo
  • Sefafi - « Une période électorale de tous les dangers »
  • Constats sur la Première dame - Des parlementaires défendent leur patronne…
  • Forum de Dakhla - Hajo Andrianainarivelo représente Madagascar

La Une

Editorial

  • L'ingérable
    La Grande île échapperait-elle à tout contrôle ? Les dirigeants, maîtres de ce régime, ne parviendraient-ils pas à maîtriser la gestion des affaires nationales ? Tout porte à croire que le pays est sens dessus dessous ! Une cacophonie d'indiscipline et de cafouillage où tout semble, apparemment, permis.

A bout portant

AutoDiff