Publié dans Politique

Gouvernement - Décès du ministre Rodolphe Ramanantsoa

Publié le lundi, 22 août 2016

 A l’âge de 65 ans, Rodolphe Ramanantsoa, ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, a rendu son dernier souffle samedi dernier à Mahajanga où il a passé ses vacances. Selon la publication de la Primature, il était victime d’une hypertension artérielle. Pourtant, d’autres sources affirment qu’il a été sujet à une intoxication alimentaire.

Il avait occupé le poste de ministre de l’Energie et des Hydrocarbures depuis le 10 avril 2016. Il est familier à ce département car en  2009, sous le Gouvernement Monja Roindefo et de 2009-2011, sous le Gouvernament Camille Vital,  il était déjà nommé ministre. Il avait déjà occupé le poste de directeur général de l’énergie durant le régime Marc Ravalomanana, et également au sein du Ministère de l’Energie et des Mines du Gouvernement Rabemananjara. Depuis son retour au Ministère de l’énergie et des hydrocarbures, il se fixait comme priorité le redressement de la Jirama, l’arrêt des coupures d’électricité et la recherche d’énergie exploitable à moindre coût.

Il misait sur l’alternative énergétique pour stabiliser le coût de l’électricité. Pour lui, le redressement de la Jirama à court terme concernait la réforme de la gestion et du département commercial. Sa dépouille mortelle a été transportée à bord d’un avion spécial et sera inhumée à Ambalavao Fianarantsoa. De nombreuses tâches attendent son successeur quant aux questions énergétiques dans le pays. Rodolphe Ramanantsoa est le 2e ministre décédé en pleine exercice de sa fonction, après Nadine Ramaroson, ancienne ministre de la Population. L’équipe du journal La Vérité présente ses condoléances à la famille du défunt.

D. R.

55 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Arriérés du sommet de la francophonie 2016 - Des prestataires ruinés par la présidence
  • Affaire Ametis - Le syndicat des agents des impôts monte au créneau
  • Ministère des Finances et du Budget - La gabegie d’un directeur général stoppée net !
  • Droits humains à Madagascar - Le harcèlement des activistes préoccupe Amnesty international
  • Face à l’Iem de Rajoelina - Les pompiers de service du Hvm à la rescousse
  • Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…
  • Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête
  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs

La Une

Editorial

  • Alternative crédible
    Andry Nirina Rajoelina, l'ancien président de la Transition, après quatre années d'absence et de silence, revient sur le devant de la scène. « Zandry kely » débarque au « tanindrazana » avec un « voan-dàlana » dans la valise : l'Iem. Après avoir été présentée, pour la première fois, le vendredi 26 janvier 2018 à Paris au Petit Palais, Musée des beaux-arts, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (Iem) fut à l'honneur à Antananarivo (Ivandry) par le soin de son « père fondateur », en la personne de monsieur Andry Nirina Rajoelina.

A bout portant

AutoDiff