Publié dans Politique

Gouvernement - Décès du ministre Rodolphe Ramanantsoa

Publié le lundi, 22 août 2016

 A l’âge de 65 ans, Rodolphe Ramanantsoa, ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, a rendu son dernier souffle samedi dernier à Mahajanga où il a passé ses vacances. Selon la publication de la Primature, il était victime d’une hypertension artérielle. Pourtant, d’autres sources affirment qu’il a été sujet à une intoxication alimentaire.

Il avait occupé le poste de ministre de l’Energie et des Hydrocarbures depuis le 10 avril 2016. Il est familier à ce département car en  2009, sous le Gouvernement Monja Roindefo et de 2009-2011, sous le Gouvernament Camille Vital,  il était déjà nommé ministre. Il avait déjà occupé le poste de directeur général de l’énergie durant le régime Marc Ravalomanana, et également au sein du Ministère de l’Energie et des Mines du Gouvernement Rabemananjara. Depuis son retour au Ministère de l’énergie et des hydrocarbures, il se fixait comme priorité le redressement de la Jirama, l’arrêt des coupures d’électricité et la recherche d’énergie exploitable à moindre coût.

Il misait sur l’alternative énergétique pour stabiliser le coût de l’électricité. Pour lui, le redressement de la Jirama à court terme concernait la réforme de la gestion et du département commercial. Sa dépouille mortelle a été transportée à bord d’un avion spécial et sera inhumée à Ambalavao Fianarantsoa. De nombreuses tâches attendent son successeur quant aux questions énergétiques dans le pays. Rodolphe Ramanantsoa est le 2e ministre décédé en pleine exercice de sa fonction, après Nadine Ramaroson, ancienne ministre de la Population. L’équipe du journal La Vérité présente ses condoléances à la famille du défunt.

D. R.

55 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Taux de pauvreté en baisse - Un ministre paie 9 000 euros pour ses gardes du corps
  • Appel aux services d’Houcine Arfa - Le Président humilie les galonnés malgaches
  • Corruption de haut niveau - Un ex-maire roumain en fuite demande l’asile politique à Madagascar
  • Affaire Houcine Arfa - Trois tentatives de corruption de la Procureure de la République
  • Visas aux frontières - Levée de boucliers contre Ametis
  • Affaire Houcine Arfa - Les pénitentiaires demandent la libération de leurs pairs
  • Insécurité - Le propriétaire de « Kalidas » kidnappé en plein jour !
  • Décès de Léon Rajaobelina - La Présidence humiliée !
  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »

Editorial

  • « Far West » 
    « Far West », littéralement « Ouest lointain », une riche et étonnante épopée relatant les fantastiques aventures des pionniers américains. En partant de l’Est en direction de l’Ouest, ils parvenaient à atteindre, au risque de leur vie, les côtes occidentales, celles de la Californie d’aujourd’hui. Une étape importante de l’Histoire des Etats-Unis se cadrant chronologiquement dans le XIXème siècle américain. Une période idyllique où les réalisateurs américains de cinémas n’ont pas raté de se faire des fortunes avec les célèbres films « Western » (Vers l’ouest). Les « shérifs », les représentants de la loi dans leurs localités avaient dû affronter, quotidiennement, les méfaits des « desperados » en provenance du pays voisin (Mexique) qui semaient la terreur. Ces « sans foi ni loi » pénétrèrent à l’intérieur des Etats du Texas, du Nouveau-Mexique ou de la Californie et agissaient en véritables maîtres.

A bout portant

AutoDiff