Publié dans Politique

Gouvernement - Décès du ministre Rodolphe Ramanantsoa

Publié le lundi, 22 août 2016

 A l’âge de 65 ans, Rodolphe Ramanantsoa, ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, a rendu son dernier souffle samedi dernier à Mahajanga où il a passé ses vacances. Selon la publication de la Primature, il était victime d’une hypertension artérielle. Pourtant, d’autres sources affirment qu’il a été sujet à une intoxication alimentaire.

Il avait occupé le poste de ministre de l’Energie et des Hydrocarbures depuis le 10 avril 2016. Il est familier à ce département car en  2009, sous le Gouvernement Monja Roindefo et de 2009-2011, sous le Gouvernament Camille Vital,  il était déjà nommé ministre. Il avait déjà occupé le poste de directeur général de l’énergie durant le régime Marc Ravalomanana, et également au sein du Ministère de l’Energie et des Mines du Gouvernement Rabemananjara. Depuis son retour au Ministère de l’énergie et des hydrocarbures, il se fixait comme priorité le redressement de la Jirama, l’arrêt des coupures d’électricité et la recherche d’énergie exploitable à moindre coût.

Il misait sur l’alternative énergétique pour stabiliser le coût de l’électricité. Pour lui, le redressement de la Jirama à court terme concernait la réforme de la gestion et du département commercial. Sa dépouille mortelle a été transportée à bord d’un avion spécial et sera inhumée à Ambalavao Fianarantsoa. De nombreuses tâches attendent son successeur quant aux questions énergétiques dans le pays. Rodolphe Ramanantsoa est le 2e ministre décédé en pleine exercice de sa fonction, après Nadine Ramaroson, ancienne ministre de la Population. L’équipe du journal La Vérité présente ses condoléances à la famille du défunt.

D. R.

54 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Docteur honoris causa - Qui a induit en erreur Hery Rajaonarimampianina ?
  • Mauvaise gouvernance - Les Evêques dénoncent les mensonges et la démagogie en haut lieu
  • Séjour irrégulier à Madagascar - L'Etat joue avec le feu
  • Ambanja - Recrudescence de vol de vanille immature
  • Affaire « Villa Elisabeth » - Plusieurs individus auditionnés par le Bianco
  • Salon international de l'habitat - Evolution du professionnalisme des acteurs de la construction
  • Antsakabary - L'exaction policière filmée
  • Coliseum Antsonjombe - La Première dame snobe les collégiens
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Vivement le contrôle du Bianco et de l’Ige, selon le deuxième adjoint au maire
  • Etablissements scolaires publics - Rajaonarimampianina infantilise le peuple

La Une

Editorial

  • Madame, s’il vous plait !
    Lors de la grand’messe du mercredi 15 novembre 2017 à Atsonjombe, la Première Dame de la République, Voahangy Rajaonarimampianina était absente. La « une » du journal du jeudi n’hésitait pas à  qualifier de « snoberie » le comportement. Dans les affiches de « publicité » ou d’encart dans les journaux, il a été bien stipulé, entre autre, « le couple présidentiel » ! Elle avait fait faux bond et laissait seul le Chef de l’Etat pour une attribution, normalement, dévouée à la « Mère de la Nation », assistée par les hauts responsables de l’Education Nationale, du fait qu’il s’agissait de distribuer des fournitures scolaires à certains élèves de la Capitale et environs. Sinon l’inverse, une tâche réservée aux agents du Men honorée par la présence de la première Dame, s’il le faudrait ! Pour sa part, le patron du Men peut, très bien, se faire déléguer aussi par les responsables au niveau des démembrements de l’Etat dans les Régions, les…

A bout portant

AutoDiff