Publié dans Politique

Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés

Publié le lundi, 01 juin 2020

Intransigeantes. Les Forces de l'ordre opérant à la barrière sanitaire de Tsinjony (Analamanga Park), limitrophes de la Région Analamanga, et celle de Vakinankaratra ne badinent pas avec les règlements en vigueur. Le député de Betroka, Nicolas Randrianasolo, l'a constaté à ses dépens samedi dernier, dans l'après-midi.

 

L'Etat d'urgence sanitaire déclaré à Madagascar limite en effet la circulation des personnes en provenance ou à destination de la Région Analamanga. Ceux qui ont une autorisation exceptionnelle délivrée par le Centre de commandement opérationnel (CCO) peuvent sortir et entrer dans la Région Analamanga. Il en est de même pour les corps réquisitionnés et certains membres des entités ou institutions. C'est le cas du député Nicolas Randrianasolo en partance pour Betroka, samedi dernier. Parmi les citoyens « privilégiés » en bénéficiant la liberté de circuler, il s'est pointé devant le barrage sanitaire de Tsinjony et son cas ne devrait pas être sujet de discussion. Seulement, le député était en compagnie de deux accompagnateurs dans sa voiture et une autre avec trois autres passagers font également partie de la « délégation ». A part le chauffeur du député, aucune des personnes l'accompagnant ne possède ni une autorisation ni un quelconque ordre de mission, justifiant leur sortie de la Région d'Analamanga, selon une source auprès du gouvernorat de Vakinankaratra.  Nicolas Randrianasolo sait pertinemment que ses accompagnateurs enfreignent les règles établies et n'auront aucune chance de passer ce barrage.

En dépit des palabres, les gendarmes refusaient de laisser les personnes dépourvues d'autorisation continuer leur route. Ils ont été ainsi priés de faire demi-tour à destination de la Région Analamanga. Seule la voiture avec à son bord le député Nicolas Randrianasolo et son chauffeur a été autorisée de franchir le barrage sanitaire pour rejoindre sa destination finale. Les cinq autres personnes, deux se trouvant auparavant dans le véhicule du député et trois dans la voiture « suiveuse » ont dû ainsi rebrousser chemin…

La Rédaction

Fil infos

  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs

La Une

Editorial

  • L’autre pandémie !
    La pandémie de Covid-19 sème la terreur et plonge le pays dans le désarroi. A Antananarivo, le nouvel épicentre du fléau, on est partagé entre l’angoisse et l’impuissance. Bien que les données statistiques des dernières soixante-douze heures affichent un semblant d’éclaircie, on est encore loin  de l’orée. La guerre bat toujours son plein ! Selon des experts, voix autorisée, en la matière, la Ville des Mille est infestée de cet indésirable virus. La lutte se corse dans la mesure où les Tananariviens rechignent ouvertement à se plier au respect des consignes à même les plus élémentaires. Le geste barrière, la distanciation d’un mètre, la mesure la plus simple mais également la voie la plus facile au Covid-19 pour sévir est ignorée par l’ensemble de la population. Est-ce réellement par ignorance ou  par une volonté délibérée d’enfreindre la loi, comme d’habitude. Le respect du confinement total subit la résistance des gens. Avec…

A bout portant

AutoDiff