Publié dans Editorial

En urgence !

Publié le lundi, 26 août 2019

Fait rarissime. Le Président de la République adressa individuellement une lettre à chaque membre du Gouvernement. Une communication rarissime de la part d'un Chef de l'Etat, patron de l'Exécutif, aux premiers responsables du Gouvernement. En effet, de par cette « missive » spéciale du moins unique en son genre pour ne pas le dire insolite, Rajoelina Andry Nirina en tant que Premier Responsable de la destinée de la Nation, attire l'attention des ministres sur la situation plus que dramatique dans laquelle la population vit et qui exige, par la suite et sans attendre, des actions urgentes. Tel un patient gravement atteint d'une terrible maladie ou d'une gangrène admis aux Services de réanimation nécessite impérieusement des traitements en urgences.

 

Rajoelina activa la sonnette d'alarme. Il constate que certains ministres font du sur place. Les actes palpables du Gouvernement pour améliorer les conditions de vie du bas-peule  tardent. Or la situation s'empire. Le candidat n° 13 a promis de venir en aide le plus rapidement possible à la population emprise à une misère intenable. Elu président de la République, Rajoelina doit nécessairement traduire en actes les engagements qu'il a pris envers les concitoyens.

A travers les 13 points du « Velirano », le Président élu promet de sauver le pays. Et cela, dans les plus brefs délais. Cependant, sept mois environ après, les réalités sur terrains et dans les ménages des « vahoaka »,  semblent le contredire. Le décalage entre les paroles et les actes semble trop visible.   Les ministres en charge des domaines touchant directement de la vie quotidienne des malagasy se trouvent sur la sellette. Ils sont les plus concernés par la « lettre ». Certes, au nom de la solidarité gouvernementale, tous les membres du Gouvernement, sans exception, ont tous de près ou de loin leur part de responsabilité.

En homme de parole, Rajoelina Andry Nirina rejette toute tentative de démagogie de la part de ses proches collaborateurs qui au final vise à salir ou à ternir l'image du régime et surtout à entacher la crédibilité du Chef de l'Etat. L'Initiative pour l'émergence de Madagasikara (IEM), sur la base de laquelle le montage de la Politique générale de l'Etat (PGE) a été fondé, écarte toute allégation de tromperie ou de mensonge et n'admet nullement que des hauts responsables au niveau du Gouvernement ou de leurs proches collaborateurs viendraient à négliger la mise en marche effective de la concrétisation, dans les meilleurs délais, des grands axes annoncés et prévus dans la PGE.

Nous ne sommes pas tous sans savoir que l'origine de la déroute voire la débâcle du régime HVM  remonte sans doute au fait des manquements répétés de son Chef, Rajaonarimampianina Hery, vis-à-vis des ses engagements pris devant le peuple. Le mensonge délibéré d'un dirigeant politique envers son peuple est une « gaffe » à ne jamais commettre. Les traces qu'il laisse sont … indélébiles. Le peuple trahi se rappelle à tout instant l'affront dont il est victime. Les « cicatrices » dues aux blessures ne se referment pas gratuitement.

Le président Rajoelina, conscient du danger des manquements aux paroles données, enjoint individuellement tous les membres du Gouvernement à « bouger » et traduire en actes les Velirano tenus devant le peuple.

Des actions en urgences s'avèrent prioritaires parmi les priorités.

Ndrianaivo

Fil infos

  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff