Publié dans Editorial

Vilénies bestiales et monstrueuses !

Publié le dimanche, 21 juillet 2019

En phase à une grande et décisive mutation, le pays n’est toujours pas au bout de ces malveillantes surprises. En  attendant la publication des noms des heureux élus pour siéger au Gouvernement Ntsay Christian, des affaires datant du régime précédent débarquent et polluent l’environnement. En dépit du début encourageant d’une éclaircie de la vie nationale, les vilénies monstrueuses du régime déchu, celui de Rajao, continuent de vicier l’atmosphère. Les échos des barbaries bestiales dont les ex-barons aux cravates bleues passaient maitres ne cessent de choquer l’opinion.

 

Bon débarras ! Vivement l’effondrement du maudit « édifice HVM » ! Le peuple malagasy a eu, mille fois raison, de se débarrasser irrémédiablement l’indésirable régime de Rajaonarimampianina Hery. Avec les minables scores de 8 % obtenus au premier tour de l’élection présidentielle de 2018, l’ancien locataire d’Iavoloha n’avait d’autre choix que de tailler la route vers un désert inhospitalier. Un châtiment que lui et ses bourreaux méritent. Le peuple souverain les balaya d’un revers de la main. Autrement dit, bâti sur le sable et au moindre coup de vent, l’immeuble s’écroule. Une implacable tempête des … urnes, en plein océan de la déperdition, emporta le navire égaré battant pavillon « HVM ». Apparemment, le naufrage fut inévitable ! Et le régime, animé d’une vilénie bestiale, n’est plus. Bon débarras !

Victimes d’un acharnement bestial, des dénonciations calomnieuses et d’un harcèlement moral, le tout sans fondement aucun, de la part de l’ancien régime-HVM, Monsieur Maminirina Ravatomanga et Madame Ramy Rakotoniary, son épouse, un couple d’opérateur économique de renom de la place, sortent indemnes. Même la très sérieuse et impavide Cour d’appel de Paris, saisie de l’affaire, « lave » de tout soupçon le couple tant incriminé. Un modèle de réussite incontestable, dans un contexte globalement difficile voire hostile, le Pdg du Groupe Sodiat Maminirina Ravatomanga avec le soutien indéfectible de son épouse parvient à bâtir honnêtement un empire. Malheureusement, comme c’est souvent le cas une réussite, un arbre de taille haute, attire les foudres et les animosités de certains en mal de succès, par exemple, l’ex- régime sans foi ni loi tel le HVM.

Devrait-on le rappeler, pour la énième fois que le début sinon la réussite du Groupe Sodiat ne date pas d’hier ou même d’avant-hier ! Dire que le Groupe Sodiat s’était particulièrement enrichi durant la Transition de 2009-2013 relève d’une machination purement calomnieuse et dénuée de tout sens. Et le régime HVM qui datait de quelques années seulement est le premier des « mal placés » aux fins de pouvoir le traiter ainsi.

Et que dire des niaiseries de Rivo Rakotovao, le dernier survivant du feu régime HVM ? Avoir une idée saugrenue de célébrer le soixantième anniversaire de l’Institution qu’il préside, le Sénat, Rivo Rakotovao vient de montrer aux yeux du public qu’il se trouve à côté de la plaque. Organiser pompeusement des fêtes à partir de ce jour jusqu’au 26 juillet prochain, soit cinq longues journées, et cela dans un cadre global d’austérité, ressort d’un état d’esprit démentiel sinon celui d’un parvenu.

En fait, les rebondissements intrus des insanités plutôt des vilénies bestiales et monstrueuses des tenants du pouvoir de l’ex-régime HVM éclaboussent indument la vie nationale.

NNdrianaivo

Fil infos

  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !
  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale
  • Assainissement de la liste électorale - Une affaire de tout un chacun
  • Tension politique et santé publique - Mialy Rajoelina apporte fraîcheur et assurance
  • Parti HVM - Plus de raison d'être

La Une

Editorial

  • Quid de la souveraineté nationale
    Rajoelina Andry Nirina consulte. Le Gouvernement relance et mobilise. Et pour cause, la souveraineté nationale piétinée. A l’approche du 40ème anniversaire de la résolution 34/91 de l’assemblée générale des Nations Unies du 12 décembre 1979 donnant gain de cause à l’Etat malagasy sur la question des Iles Eparses (Les Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India, Europa et Tromelin), le pays s’apprête à faire valoir son droit. A travers cette historique résolution, l’ONU reconnait la souveraineté de Madagasikara sur ces « perles » de l’océan Indien et recommande à la France d’entamer le dialogue avec l’Etat malagasy en vue de la rétrocession.   Quarante ans après, rien ne bouge ! Les bases d’un vrai et authentique dialogue n’ont même pas  été jetées. La France évite et crée des manœuvres dilatoires. Bref, elle se moque indifféremment.Le Gouvernement malagasy en place, dans son droit les plus légitimes, relance « l’affaire ». Selon le porte-parole Lalatiana Rakotondrazafy, ministre…

A bout portant

AutoDiff