Publié dans Editorial

Par amour !

Publié le vendredi, 24 mai 2019

« Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à Paris en septembre 2018 et qui retrace le parcours parfois exceptionnel de ce jeune dirigeant au destin exceptionnel, reflète parfaitement la vérité en lui.

 

Toutes les formations politiques de Hajo Andrianainarivelo, de Vital ou bien d'autres qui décidèrent de rejoindre le rang du MAPAR pour conjuguer ensemble les efforts et le soutenir davantage ont épousé la même conviction, « Et l'amour en est le plus grand ! ».

Nous arrivons au terme d'une rude campagne électorale de vingt longs et interminables jours. Les prétendants ne se sont point donné de cadeau. Apparemment, certaines formations ou certains candidats s'engageant dans l'aventure de la couleur « indépendant » peinent à  mobiliser la foule, le « vahoaka ». Et pour combler le vide, ces derniers se contentent de proférer des insultes ou des injures gratuites à l'endroit des prétendants censés être des favoris.

Le Chef de l'Etat, le principal maître d'œuvre du changement tant attendu et espéré du pays, reçoit des boulets rouges à n'en plus finir. Fort heureusement que le Monsieur, armé d'une conviction et de la volonté inébranlable d'aller de l'avant, ne se laisse point perturber par ces idioties. Ses poulains non plus, les candidats qu'il a présentés, ne se laissent nullement influencer encore moins intimider. En fait, les futurs perdants de la course se livrent à des fantasmes frisant les délires propres aux insensés.

Par amour pour la patrie, Rajoelina et ses partisans évoluant dans l'orbite de l'IRMA (Isika rehetra miaraka amin, i Andry Rajoelina), se donnent la main afin de porter haut le flambeau de la réussite. Il s'agit pour eux de ne jamais reculer ni arrêter la marche en avant pour redresser, une bonne fois pour toutes, ce beau pays qui est le nôtre. Certainement, les bâtons de blocage ne manquent pas. Mais la caravane passe et se dirige irrémédiablement vers la bonne direction. On sera au bon port le moment voulu. Par amour de la patrie, les dix millions et plus d'électeurs confieront leur avenir à l'IEM, et cela, en optant en bloc pour les candidats alignés par notre jeune et téméraire Président de la  République Rajoelina Andry Nirina. Il n'y a pas d'autre alternative !

Par amour de ses concitoyens, le père de la Révolution Orange à la fois Chef de l'Etat ne trahira jamais et conduira notre pays vers la sérénité et la prospérité.       

Ndrianaivo

Fil infos

  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo
  • Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina
  • Candidature de Naina Andriantsitohaina - Un écho favorable de tous bords
  • Transport illégal de ressources minières - Un kilo d’or et 255 g de saphir saisis à Ivato
  • Non candidature à la mairie de Tana - Marc Ravalomanana trahit ses partisans
  • Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !
  • Élection municipale - Le TIM humilié à Tana

La Une

Editorial

  • Fin de carrière !
    Terminus, tout le monde descend. Du moins pour quelqu’un d’âge avancé dont le « périple » (électoral) doit s’arrêter là. Pour de bon, le vieux renonce, bien malgré lui, à continuer le voyage. Le périple prend fin. En dépit du chant de la sirène, Marc Ravalomanana se rend à l’évidence que désormais il va falloir qu’il rejoigne le rang des « has been ». Son époque est révolue. Eh oui, Ramose pour les habitués ou pour les victimes, c’est selon, prend sa retraite. Il a dû décliner l’offre pour être « candidat unique » proposée par les camarades du RMDM ou les appels pour porter l’étendard du parti par les inconditionnels de Bel-Air.  

A bout portant

AutoDiff