Publié dans Editorial

Contradiction et défis

Publié le vendredi, 12 avril 2019

Confrontée à des contrastes et des enjeux les plus complexes, l'Afrique peine à se relever. Difficile de statuer exactement sur la vraie identité du Continent noir. Les résultats de longues recherches d'éminents historiens et des scientifiques spécialistes de l'archéologie convergent vers la conclusion selon laquelle l'Afrique est le « berceau de l'humanité ». Les découvertes archéologiques confirment que le Continent africain est le « doyen » des continents de la planète. Plus vieux que la vieille Europe, l'Afrique recèle des trésors inestimables sur l'origine de l'humanité.  

Cependant, des faits contrastant à cette « vieillesse » du Continent noir sautent aux yeux. Sur le plan démographique, la population africaine présente un aspect indéniable caractérisant la jeunesse. En effet, plus de la moitié de la population du plus vieux continent de la planète est composée des jeunes de moins de 25 ans. Par rapport au … vrai-faux vieux continent, l'Europe, le Continent africain de par la configuration des tranches d'âge de sa démographie montre une jeunesse indiscutable.

Evidemment, l'explosion démographique de ces dernières décennies explique largement la situation. Pour le cas spécialement de la Grande île, la contradiction entre une démographie galopante par rapport à l'état critique de l'économie nationale se fait sentir à l'œil nu. Madagascar dispose plus de bouches à nourrir que de quoi à avaler ! Ainsi, de cette contradiction globale découle la complexité pour les dirigeants à se débarrasser de ce cercle vicieux. Un combat difficile à affronter d'autant que la plupart des tenants du pouvoir se trouvent malheureusement … à côté de la plaque.

De ces faits incontournables voire incontestables, les défis à relever pour le Continent africain donnent du fil à retordre le cou à tout décideur. On parle souvent que l'Afrique regorge de richesses naturelles. C'est vrai ! Le sous-sol africain est riche en minerais que tous les pays nantis du monde envient. Un autre aspect des contrastes flagrants qui gêne le décollage du Continent. Quand il s'agit du cas de Madagascar, force est d'admettre qu'en dépit de ces nombreux et compliqués défis, nos vaillants nouveaux dirigeants ne baissent jamais les bras ! Ils sont prêts à relever les défis quel qu'en soit le prix. Les grands chantiers démarrent effectivement. Personne même les détracteurs du régime ne peuvent pas nier que Rajoelina Andry Nirina ne néglige point ses engagements envers le peuple. Rare dans un pays comme le nôtre où les dirigeants respectent leurs paroles données. Elles demeurent pour la plupart des cas lettres mortes. Et on ne se soucie guère de faire amende honorable auprès des concitoyens. Au contraire, on se moque d'eux !  

Le Rova de Manjakamiadana renaît de ses cendres. L'incendie criminel de 1995 n'a pas fait de détail. Tout a été détruit ! Grand chantier laissé à l'abandon depuis un quart de siècle, le Rova sera ressuscité de sa … tombe. Aucun des Chefs d'Etat, depuis 1995, n'a pas jugé nécessaire de le restaurer. Zandry Kely, un vrai patriote et jaloux de la souveraineté nationale, relève le défi et ambitionne d'inscrire Manjakamiadana au tableau du Patrimoine mondial. Un rêve qui va se réaliser. Antananarivo ne manquera pas de manifester, en retour, sa reconnaissance en temps voulu. D'ailleurs, le Rova suivra le chemin de l'Hôtel de Ville. A nous d'en juger !

Ndrianaivo

Fil infos

  • Graves diffamations contre le Chef de l'Etat - L'immobilisme du Gouvernement fait jaser
  • Région Betsiboka - L’Etat renforce la lutte contre l’insécurité
  • Projets sociaux - Le Président Andry Rajoelina exige du concret
  • Diffamation sur internet - La France, base arrière pour des cybercriminels malagasy ?
  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs

La Une

Editorial

  • Servir et non se faire servir !
    En tant que présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, magistrate et députée d'Ambatofinandrahana, pour un second mandat de son état, mit le point sur le « i » dès l'entame de la mandature des nouveaux élus à Tsimbazaza. Face aux comportements qui frisent l'indélicatesse de certains élu(e)s et qui défrayent la chronique, Mme Razanamahasoa tient à préciser qu'un député en tant que représentant(e) du peuple a été élu pour servir les intérêts du « vahoaka » qu'il est censée représenter et non se faire servir comme un prince.

A bout portant

AutoDiff