Publié dans Editorial

L'IEM en marche !

Publié le lundi, 21 janvier 2019

Voilà, c'est fait ! L'effectivité de l'autorité suprême se voit confier au nouveau Président de la République, Rajoelina Andry Nirina. Après avoir prêté serment solennellement, il exposait magistralement les tenants et aboutissements de l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (IEM), particulièrement vue sous l'angle des priorités des priorités. A noter que l'IEM constituera la base ou le point focal de toutes les actions du nouveau régime. Elle s'articulera à travers les « Treize piliers du Velirano ». Nous nous sommes interdits de le traduire à d'autres langues. En fait, cet « acte d'engagement » solennel que le candidat n° 13 avait pris durant la campagne fut déterminant dans le choix des électeurs. Selon le nouveau Chef d'Etat, des initiatives à effets immédiats s'imposent, et cela, pour faire face à certaines urgences qui, en fait, ne peuvent point attendre. Ainsi, des mesures urgentes orientées vers trois axes basiques vont être immédiatement prises.

Le Président ordonne aux nouveaux responsables du Gouvernement, nommés d'ici peu, de se pencher sur le « sosialim-bahoaka » qui touche la vie au quotidien du peuple. Entre autres, il faut donner à manger, à des prix abordables, aux gens en difficulté. Madagascar, selon le dernier classement établi, se trouve à la 161ème position de l'indice de développement humain. Donc, il y a urgence à relever. A ce sujet, il a annoncé à Mahamasina qu'en ce moment même un important cargo contenant du riz est flottant en direction de la Grande île. L'objectif est d'inonder de ce produit de nécessité vitale et stratégique, à bas prix, le marché sur toute l'étendue du territoire malagasy. Zandry Kely, notre cher Président, enjoint aussi les futurs responsables désignés de se pencher sur les « asa fivelomana » de la population réduite pour la plupart au chômage. Et enfin, et pas des moindres, le nouveau Patron d'Iavoloha donne des ordres stricts et formels à tous les responsables chargés, de près ou de loin, d'agir pour le rétablissement immédiat de la sécurité et de faire de telle sorte que ce fléau soit éradiqué. Des outils de choix jugés efficaces ont été déjà mis à leur disposition. Entre autres, des véhicules spécialement blindés, l'augmentation des effectifs des éléments de la Force de l'ordre... D'autres viendront !
Dès l'entame de son mandat, tout le monde a constaté que Rajoelina ne chôme pas et entend enclencher la vitesse supérieure. Eh oui, le train à grande vitesse (TGV) est mis sur rails et démarre sans tarder. Les autres « visions » des 13 points du « Velirano » ne seront pas en reste.
Le Président promet que d'autres grands projets prévus dans l'IEM verront leur sort concrétiser, dans une échéance prochaine à moyen terme. La vision de l'agrandissement et la modernisation des centres urbains, à l'image de la Ville des mille, la Capitale débutera, très prochainement, à coup sûr. Le grand projet « Tanamasoandro », l'éclatement d'Antananarivo vers l'axe ouest prendra forme d'ici peu. Les autres, les anciens chefs de Province auront leur part.
Une nouvelle disposition territoriale, annoncée ce jour historique, créa la surprise générale : la mise en place du Gouvernorat à l'échelle de la Région, et cela, pour activer les réformes apportées par l'IEM au niveau de la Région.
L'IEM en marche, gageons qu'elle a toutes les chances d'aboutir.
Ndrianaivo

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff