Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Editorial

La vraie bataille

Publié le mercredi, 11 juillet 2018

Sitôt après le dépôt de la Déclaration de patrimoine auprès de la HCC, le Premier ministre Ntsay Christian s’est plié au rituel point de presse. Devrions-nous souligner qu’à travers ce geste hautement symbolique, le chef du Gouvernement de consensus voulait montrer aux yeux de la Nation un exemple d’intégrité et de crédibilité. Un acte à suivre, illico, par les autres membres du Gouvernement. A rappeler que certains hauts dirigeants de l’équipe précédente, parlementaires compris, se faisaient tirer les oreilles ou tacler par le moyen de la … pelle pour s’y soumettre. Le Directeur Général du BIANCO avait, vraiment, du mal à se faire entendre.  La transparence est une notion inconnue de nos  dirigeants. Devant la presse, à Ambohidahy, le PM de consensus abordait certains des sujets brûlants.

A propos de la grève des enseignants, il n’a pas mâché les mots. Des efforts ont été déjà consentis. Une coquette somme de 155 milliards d’Ariary fut débloquée pour satisfaire, en grande partie, des doléances des Maîtres-Fram. Et on ne s’arrêtera pas là.  Les grévistes, de leur côté, doivent assumer leurs responsabilités. Il ne faut pas sacrifier l’avenir de nos petits, surtout qu’ils viennent, pour la plupart, des couches sociales défavorisées. Le PM d’ajouter, en substance, qu’il faut oser, à un certain moment,  arrêter quelque chose qu’on avait initié. On ne négocie pas, la même chose, pendant deux à trois mois, martèle-t-il. Ntsay Christian n’a pas manqué aussi d’évoquer le sujet qui lui tient à cœur, à savoir la lutte contre la corruption. Visiblement, il aimerait profiter de son court séjour à Mahazoarivo pour bousculer certaines mauvaises pratiques et traquer, plus particulièrement, les fomentateurs de ce mal, la corruption, qui a tendance à prendre racine et de la dimension dans les rouages du pouvoir. L’initiative sinon la volonté est hautement louable et à encourager. Cependant, les observateurs de s’interroger devant l’ampleur des « dégâts », le PM de consensus aurait-il les reins solides et le temps nécessaire pour mener à terme la bataille ? Il n’est pas sans savoir sur l’insistance du Chef de l’Etat à nommer selon ses volontés les titulaires des portefeuilles ministériels de souveraineté malgré les dispositions imposées par la HCC selon l’Art.7 de sa Décision du 25 mai. Or, selon les rapports de Transparency International, ces Départements dits de souveraineté (Défense nationale dont la Gendarmerie, Police nationale, Justice et l’Administration du territoire) sont les principaux points d’ancrage de la corruption au sein de l’Etat. Est-il vraiment sûr que les personnalités imposées par son Chef au sein desdits ministères, celui de la Justice ou de l’Intérieur, par exemple, feraient-elles grand cas de priorités dont il se fixe. Quand on sait que l’une des premières décisions prises par Mme Harimisa Noro Vololona, la nouvelle Garde des Sceaux, fut de parachever le limogeage du Procureur Général près de la Cour Suprême, Ranary Rakotonavalona, une personnalité qui gêne beaucoup Iavoloha, il y a de quoi s’inquiéter. Quand on voit que le nouveau titulaire de l’Intérieur n’est que l’ancien Secrétaire du Gouvernement Solonandrasana Mahafaly, on n’est pas sorti de l’auberge. Ainsi, la vraie bataille contre la corruption devrait commencer à l’intérieur même de la nouvelle équipe. Ntsay Christian ferait mieux de s’assurer que ses  proches collaborateurs du Gouvernement s’associeraient réellement à la bataille.

   Ndrianaivo

Fil infos

  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes
  • Guy Maxime Ralaiseheno - « Un changement se base sur une pratique politique saine de tous »
  • Vente de la Résidence de Madagascar à New-York - La sulfureuse affaire refait surface

Editorial

  • Le bon choix !
    A quelques encablures de la date fatidique du 27 mai, il faut mettre le paquet. Le régime IEM doit concentrer tous les efforts pour que le pays ne rate pas le coche. Un tournant décisif pour tous les Malagasy et une étape cruciale pour les tenants du pouvoir ! Tout dépend du choix intime de chacun dans le secret de l'isoloir. Cette fois encore, le verdict des urnes impactera sur l'avenir des 25 millions de Malagasy. En effet, un bon choix dans les urnes comblera le pays de la sérénité et de la prospérité.  

A bout portant

AutoDiff