Publié dans Editorial

Du leurre… !

Publié le mardi, 26 septembre 2017

Du leurre, rien que du leurre ! Les grands  dirigeants du régime viennent de « pondre » un nouvel artifice pour tromper, encore, les gens. Une messe solennelle s’était tenue à Ivato au Centre de conférence international (Cci) pour présenter, officiellement, le document relatif à la réforme du secteur de la sécurité (Rss) en présence du Chef de l’Etat et des autorités civiles et militaires du pays ainsi que les représentants des Partenaires  techniques et financiers (Ptf). Le Président Hery Rajaonarimampianina, en tant que chef suprême des Forces armées (Ny foloalindahy) tenait à honorer de sa présence  cette cérémonie, hautement, militaire voire stratégique.  Il a été question, en effet, de la défense et de la sécurité du pays.


L’Armée et la Gendarmerie, fortement, critiquées par la population, en général, et mises à mal  par l’opinion, en particulier, cherchaient à redorer le blason. Elles éprouvent toutes les difficultés pour assurer la sécurité des personnes et leurs biens. Le phénomène dahalo dans le Sud, sinon, le banditisme sévissant sur tout le territoire national sont en passe d’atteindre le niveau apocalyptique à tel point que les Forces de l’ordre se trouvent entièrement  débordées ou submergées. Au niveau de la
population, c’est la panique générale. Toutes les tentatives préconisées, jusque-là, étaient vouées à l’échec. Les opérations « Tandroka », « Fahalemana », « Coup d’arrêt » … s’avéraient inefficaces. Elles ont montré leurs limites à telle enseigne que les dahalo et les jiolahy de tout acabit osaient défier ouvertement les militaires et les gendarmes dépêchés sur place. Pire, les malfrats, au stade où nous sommes, s’adonnèrent à des actes de violence mortelle les plus atroces. Pointées du doigt pour leur impertinence, sinon, incapacité à affronter l’ « ennemi », les Forces de l’ordre tentent de se refaire une beauté ou image d’intégrité. A l’heure où l’on parle, l’Armée et la  Gendarmerie ne « séduisent » plus. Méconnaissable, on n’en fait plus confiance. En fait, elles ont perdu leur lustre d’antan. Combien de fois n’a-t-on pas constaté de visu des éléments en treillis qui  participaient à des actes de barbarie aux côtés des dahalo ou des bandits de grand chemin, ou bien, louant leurs armes à ces voyous sans âme ni foi ?
Par ailleurs, la Police nationale (Pn) ne baisse pas les bras et traque les délinquants, souvent, armés qui sèment la terreur en milieu urbain. A Antananarivo, en particulier à Analakely, lieu de prédilection des vols à la tire, à l’esbroufe, le quadrillage des éléments de la Pn commence à porter fruit. A vrai dire, on est, encore, très loin du compte, notamment, sur le plan national mais ça bouge quand même ! Pour en revenir à la Rss, un cadre qui se veut être stratégiquement propice et convaincant pour la lutte contre toute forme de banditisme. Beaucoup estiment et doutent qu’elle ne fasse simplement l’effet de la poudre aux yeux. Pas plus qu’un calmant, du genre gel chauffant pour une arthrose ou d’une  pommade ou embrocation pour une foulure, sinon d’un vulgaire produit de beauté. Tout juste pour attirer l’attention !  Militaires et  gendarmes, s’ils voudraient soigner leur image, doivent incessamment s’atteler, les manches retroussées, à combattre ce fléau et cesser toute gesticulation qui n’est, en fait, que du leurre. 
Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff