Publié dans Economie

Air Madagascar - Air Austral - Le partenariat stratégique en cours de négociation

Publié le dimanche, 26 janvier 2020

Les discussions ont déjà été engagées. Durant le dernier trimestre de l’année dernière, le partenariat stratégique entre les deux compagnies aériennes Air Madagascar et Air Austral a été souvent remis en cause, entre la mauvaise qualité de services persistante ou encore l’indécision sur certaines destinations dont Johannesburg. De ce fait, Air Austral n’a donc rien apporté pour le développement de la compagnie aérienne nationale malagasy. Alors que dans le plan de redressement « Alefa 2027 » mis en place cette année, les activités d’Air Madagascar auraient dû décoller. Pour remédier à cette situation, l’Etat a ainsi démarré les négociations avec Air Austral en vue de sa sortie du capital d’Air Madagascar. « Cela fait un bout de temps que les deux parties négocient la sortie de la compagnie partenaire du capital d’Air Madagascar ou du moins de réduire ses parts à 5 ou 6 % et de la laisser accèder au Conseil d’administration. Maintenant, nous attendons le résultat des discussions », a soutenu Eric Kholler, président du Conseil d’administration de la compagnie aérienne malagasy, avant d’ajouter : « Cependant, nous espérons que ces négociations ne dureront pas trop longtemps, surtout qu’Air Madagascar n’a pas encore de directeur général actuellement. En temps normal, cela aurait dû être Air Austral qui nomme le DG de la compagnie, avant d’être ensuite approuvé par le CA. Aujourd’hui, il est vrai que nous avons un DG par intérim. Elle connait bien l’état financier d’Air Madagascar. Toutefois, pour le bien de notre compagnie, cette situation ne devrait pas durer plus d’un mois ».

Selon ses explications, ce membre du CA d’Air Madagascar estime que la situation devrait être résolue d’ici la moitié du mois de février. Mais ce délai n’est pas fixe car tout dépendra des négociations. « La question sensible et qui pose problème reste l’argent. Quand les deux parties auront trouvé une entente sur ce point, tout devrait aller. Cependant, l’éventualité d’une recapitalisation reste une grande possibilité », déclare le PCA d’Air Madagascar. En tout cas, de son point de vue, le plus important pour la compagnie aérienne actuellement est le renforcement de sa flotte aérienne. En parallèle, le choix des avions à louer demeure un vrai dilemme.
Rova Randria

Fil infos

  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  

Editorial

  • Uni pour une cause
    Madagasikara resserre les rangs pour une cause plus que vitale. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, lors de la dernière intervention dans le cadre d’une « émission spéciale » sous forme d’une interview, appelle à l’unité sans faille de tous les Malagasy. Madagasikara affronte, au même moment, trois défis majeurs au terme desquels tous les Malagasy n’ont point pas le droit de rater. L’état d’urgence sanitaire national, la « récupération » des Iles malagasy (Iles Eparses) et la restauration suivie des travaux de construction du « Kianja Masoandro ».  

A bout portant

AutoDiff