Publié dans Economie

Costa Croisières dans l’océan Indien - Dernière saison cette année

Publié le lundi, 04 novembre 2019

Cela fait maintenant dix ans que Costa Croisières accoste les côtes de Madagascar. L’office régional du tourisme de Nosy Be a d’ailleurs annoncé vendredi dernier l’arrivée du navire « Costa Mediterranea » à Madagascar. Selon son itinéraire, le bateau saute d’île en île pendant quinze jours dans l’océan Indien. Ils partent de Port Louis à Maurice, visite Mahé au Seychelles pendant trois jours, reste une journée à Nosy Be Hell ville et à Toamasina, se séjourne ensuite durant deux jours à Saint Denis à La Réunion et revient à Port Louis. Pour cette saison, notre Grande île accueille le navire le 1ernovembre jusqu’au 6 mars 2020 et ce, deux fois par semaine.

 

Malgré l’effervescence de la population locale, cette année est surement la fin de cette croisière dans l’océan Indien. Costa Croisières s’oriente vers d’autres destinations à partir de 2020. Selon la déclaration dans zinfos974 de La Réunion, le géant touristique abandonne les croisières dans l’océan Indien pour se recentrer dans des zones plus rentables. « Pour l’hiver 2020/2021, notre objectif est de proposer aux habitants de La Réunion et de Maurice un éventail de nouvelles routes intéressantes et très appréciées telles que les Emirats, l’Asie ou les Caraïbes. Nous prévoyons également de renforcer notre offre dans la région méditerranéenne. Fin octobre, notre équipe rencontrera les agents de voyage de l’océan Indien pendant deux jours à bord du Costa Mediterranea afin de leur présenter notre vaste offre. Nous sommes sûrs qu’ils apprécieront notre proposition ».

Pourtant, le passage de ces croisiéristes apporte des bénéfices pour l’économie puisqu’un touriste dépense en moyenne 70 euros par jour soi environ 280 000 ariary. « Les touristes arrivent à 8 heures du matin et partent vers 19 heures du soir. Ils visitent en général les îlots de Nosy Be comme Nosy Iranja et Nosy Tanikely. On ne peut pas nier le fait que leur arrivée apporte des revenus pour la population locale que ce soit dans le domaine du transport, de la vente ou du tourisme » explique Damien Géraldo, assistant de direction de l’Office régional du tourisme à Nosy Be Hell Ville lors d’une conversation téléphonique. A titre d’information, le paquebottransporte 2680 passagers pour 897 membres de l’équipage.

Recueillis par Solange Heriniaina

Fil infos

  • Trésor public malagasy - L’ancien DG emporté par l’affaire Audi A6
  • Violences basées sur le genre - L’avenir des victimes entre les mains des députés
  • Kidnapping et blanchiment - Lex et consorts condamnés à 15 ans de réclusion criminelle
  • Restitution des îles malagasy de l’océan Indien - Rajoelina et Ratsiraka main dans la main !
  • Fleury Rakotomalala et Fanirisoa Ernaivo - Leurs dérives hystériques plombent l'aile de l'opposition
  • Communication médiatisée - Les députés votent la loi à l'unanimité
  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs
  • Voiture administrative et location de l'Hôtel de ville - Les bourdes des dirigeants dénoncées !
  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !

La Une

Editorial

  • Rapprochement inédit
    Des fois, par le hasard de circonstance, le calendrier arrange bien les choses. Les antipodes se rapprochent. Les idées se conjuguent. Bref, les forces s’unissent. Les assises de consultation  nationale relative aux Iles malagasy (Iles Eparses) du lundi 9 et du mardi 10 se sont terminées hier avec la remise en mains propres au Chef de l’Etat Rajoelina des résolutions. Tous les observateurs y compris l’ensemble des participants ont d’un commun accord affirmé que l’objectif mis en avant est atteint. Le Gouvernement a gagné son pari et le Président de la République  a réussi à fédérer les Malagasy, du moins les patriotes, autour d’un sujet très sensible à savoir la défense de la souveraineté nationale. Tout le monde s’accorde à dire que les Iles Malagasy appartiennent aux Malagasy. Elles font partie du territoire sacré légué par nos ancêtres « Tanindrazantsika ». Désormais, Rajoelina Andry ne sera plus seul dans cette bataille qui…

A bout portant

AutoDiff