Publié dans Economie

Fibre optique - TELMA et Ericsson vont couvrir tout Madagascar

Publié le mardi, 08 octobre 2019

100 millions de dollars. Tel est le montant du contrat de partenariat signé entre TELMA et Ericsson. Avec cet investissement de taille, les deux parties entendent donc améliorer le réseau mobile à Madagascar tout en complétant la couverture nationale, notamment en termes de fibre optique. Effectivement, à ce jour, TELMA couvre 21 Régions sur les 22 existantes. Quant à la fibre optique, toute la partie ouest de la Grande île en est encore dépourvue. « Chez TELMA, nous cherchons à fournir à tous les utilisateurs à Madagascar des services d’accès et de communication Internet à large bande abordables, de haute qualité et faciles à utiliser. Ericsson va nous aider à atteindre cet objectif. Nous nous concentrons donc aujourd’hui sur la création d’un réseau pour les personnes en déplacement, afin qu’elles puissent être assurées d’avoir une bonne connexion sur tous leurs écrans, du smartphone à l’ordinateur, à travers tout le pays » a soutenu Patrick Pisal-Hamida, administrateur directeur général de TELMA, à l’issue de la signature de cette convention, au mois de juillet dernier, au Caire en Egypte.

 Transformation en 5G
 Ainsi, à travers ce contrat commercial, Ericsson fournira alors des services d’extension, d’optimisation et de mise à niveau logicielle pour le réseau principal et le réseau d’accès radio, dans le but d’accroitre la capacité et le débit de pointe de l’opérateur. Cela permettra notamment d’améliorer considérablement l’expérience mobile des clients de TELMA. « Notre partenariat de longue date avec TELMA marque une nouvelle réussite dans notre démarche visant à soutenir notre partenaire avec des offres innovantes, lui permettant d’offrir à ses consommateurs des expériences haut débit en matière de réseau mobile et accélérer en même temps sa transformation en 5G » précise Nora Wahby, directeur d’Ericsson Afrique de l’Ouest et Maroc. De ce fait, la solution comprendra les derniers produits d’accès et de transport radio du portefeuille des systèmes radio Ericsson. Ce dernier assurera également la fourniture des systèmes de support métier améliorés et une solution principale virtualisée prenant en charge les services « Voice over LTE » et « Voice over Wi-Fi ».
« Avec une capacité accrue, des débits de données plus élevés et une latence réduite, les clients de TELMA bénéficieront d’une qualité de services, plus particulièrement les amateurs de jeux vidéo HD et de jeux en réseaux », s’enthousiasme un responsable au niveau de l’entreprise. En tout cas, cet accord représente donc un investissement global pour TELMA à Madagascar, pour les cinq prochaines années.
Rova Randria

Fil infos

  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90
  • Rétrocession des îles Eparses aux Malagasy - Que l'Union africaine et la SADC se manifestent
  • Gouvernement vs députés - Des sujets brûlants sur la table
  • Education nationale - Des parents roulent pour un arrêt total des cours
  • Malhonnêteté avérée - Un perdant aux dernières présidentielles trainé en Justice
  • Rivo Rakotovao et consorts - A bout de souffle

Editorial

  • Pire récession
    Tous les observateurs et analystes, économistes notamment, se rejoignent à un constat selon lequel le monde se dirige inexorablement vers la pire récession économique qu’il n’a jamais vu ni connu du moins ces cent dernières années. En 1929, une terrible crise assénait … mortellement la toute puissante économie américaine. Wall Street, le centre névralgique de la finance mondiale flanchait. Ce fut la panique générale au pays de l’Oncle Sam. Les ondes de choc atteignirent l’Occident. En 2008, une grave crise financière frappa  les grandes places financières de l’Europe auxquelles les ondes « telluriques » touchèrent l’outre-Atlantique.  

A bout portant

AutoDiff