Publié dans Economie

Exportation - Le secteur textile s’ouvre au marché britannique

Publié le vendredi, 06 septembre 2019

Une nouvelle destination frappe à la porte de Madagascar. Le secteur textile va être orienté vers le marché britannique dans les trois prochaines années. Le Centre de commerce international, en collaboration avec le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, va mettre en place un projet pour soutenir l’exportation des produits issus du secteur textile ainsi que des vêtements vers l’Union européenne, notamment le Royaume-Uni. En effet, ledit projet améliore la compétitivité de nos entreprises exportatrices œuvrant dans ce secteur.

« Ce projet fait partie du programme de partenariat qui se focalise sur l’exportation de produits textiles et d’articles d’habillement vers le Royaume-Uni et l’Union européenne. Notre pays a effectivement ratifié un accord commercial avec les Etats-Unis dans l’AGOA. Toutefois, 69 % des produits textiles et articles vestimentaires sont exportés vers l’Union européenne suite à la rupture du contrat en 2002. En parallèle à cela, la Grande-Bretagne projette de sortir de l’Union européenne en ce moment. Ainsi, nos entrepreneurs sont encouragés à exporter vers ce pays », explique Tahiriniaina Rajaoarima-nana, directeur du projet.

15 sociétés bénéficiaires d’un appui technique

L’appel à candidatures est déjà lancé. Lors de la sélection, quinze entreprises seront choisies pour bénéficier d’un appui technique. « Le projet envisage d’appuyer quinze entreprises exportatrices, lesquelles projettent d’accroître leur volume d’exportation vers les marchés de l’Union européenne et du Royaume-Uni. Ces entreprises auront non seulement la capacité d’améliorer la compétitivité internationale, mais aussi de diversifier leurs produits à exporter. En général, l’appui n’est pas essentiellement financier mais plutôt une assistance technique. Nous renforçons par exemple la capacité des techniciens malagasy car ils sont la plupart du temps formés sur le tas. Nous connectons également les entreprises avec les acheteurs. Si une société souhaite participer à une foire en Grande- Bretagne, nous finançons leur projet à hauteur de 90 % », poursuit le directeur. A titre d’information, la réception des dossiers se fera jusqu’au 15 septembre prochain.

Recueillis par Solange Heriniaina

Fil infos

  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff