Publié dans Economie

Société HTF Commodity Vohitsara - 55 tonnes de farine mise aux enchères

Publié le mardi, 13 août 2019

La Douane malagasy mettra aux ventes aux enchères, le 27 août prochain, 11 520 sacs de farine, soit plus de 55 tonnes, importés par la Société HTF Commodity Vohitsara au mois de mars dernier. En tout cas, ces produits seront vendus aux enchères sous conditions. En effet, dans son communiqué paru hier dans la presse locale, la Direction générale des douanes a annoncé que « la soumission d'offres sera uniquement réservée aux sociétés ou industries œuvrant dans le secteur de la provenderie ». Cette restriction est surtout prise par mesure de sécurité. Les emballages sont de mauvaise qualité, ce qui fait qu'une partie des marchandises a péri sur place.

Nous avons peur que cela s'étende sur tous les produits. Nous pensons que la date de péremption est imminente. Pour préserver les consommateurs, nous avons préféré l'envoyer à la provenderie et non à la consommabilité », explique une source auprès de la douane, hier, au cours d'une conversation téléphonique. La vente de ces sacs de farine se composera en tout de huit lots, soit six lots de trois conteneurs, un lot de deux conteneurs et un autre de quatre conteneurs. Un conteneur contient ainsi 480 sacs de farine.

Du retard

Pour rappel, les marchandises dont les frais de dédouanement n'ont pas été payés dans le délai imposé sont vendues aux enchères. Un processus nécessaire pour désencombrer les magasins de stockage de la Douane à Toamasina. Le délai de dédouanement ne doit pas dépasser 15 jours après l'arrivée des marchandises à destination. Passé ce délai, les marchandises passent au bureau de la Douane. Ainsi, le propriétaire est soumis à des frais de magasinage en plus du coût de dédouanement avant de pouvoir récupérer son produit. Toutefois, la douane ne procède aux ventes qu'au bout de deux mois. Outre la farine, 5 400 sacs de sucre blanc importés par Lisa Distribution seront également mis en vente lundi prochain.

En tout cas, les propriétaires peuvent encore procéder au dédouanement avant la date de mise en vente aux enchères.

Rova Randria

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff