Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

Ministère de l’Economie et des Finances - 190 millions de dollars dans le budget de l’Etat

Publié le mercredi, 15 mai 2019

Deux signatures en une journée. La signature de la convention entre le ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandranto et la Banque mondiale ainsi que le Fonds d’intervention pour le développement (FID) s’est tenue hier au Palais de Mahazoarivo. Cette somme soutient les réformes pour améliorer la viabilité des finances publiques et la gouvernance du secteur d’électricité.  

« Le montant de cet appui budgétaire a été en effet augmenté. Il était initialement d’un montant de 40 millions de dollars, mais a été finalement fixé à 100 millions de dollars. Cette augmentation est justifiée sur le fait que plusieurs réformes ont été mises en œuvre de façon plus appuyée par rapport à ce qui a été initialement prévu. C’est aussi une marque de soutien du groupe de la Banque mondiale à la volonté affichée de ce Gouvernement de mettre en œuvre des réformes en faveur d’une croissance accélérée et plus inclusive. Dans le cadre de cette opération, les réformes appuyées porte sur une gestion vraiment efficace et transparente des finances publiques en soutien à l’investissement public, en particulier dans le secteur énergétique. Cette opération est approuvée. Elle entre dans le budget de l’Etat et nous nous réjouissons déjà de continuer à travailler avec le Gouvernement afin de l’appuyer dans la réalisation d’autres réformes pour les années à venir », explique Coralie Gevers, représentante de la Banque mondiale à Madagascar.  

Appui au secteur énergétique

Le Gouvernement prévoit de doubler l’accès à l’électricité au cours des cinq prochaines années. Cependant, le fait de parvenir à un accès plus élargi à l’électricité nécessite de mobiliser des investissements privés de manière viable sur le plan financier. Avec des passifs cumulés de près de 5 % du Produit intérieur brut (PIB), c’est-à-dire de la richesse nationale et des pertes d’exploitation de plus de 2 % du PIB, la santé financière de la JIRAMA revêt une importance macroéconomique pour le pays. La poursuite des efforts en faveur de l’amélioration de la gouvernance de la JIRAMA contribuera à réduire les subventions de l’Etat et permet ainsi de dégager un espace budgétaire supplémentaire pour le financement des dépenses et des investissements à caractère social.

Une gestion adéquate des investissements dans le secteur de l’électricité ainsi que l’amélioration de la performance financière et opérationnelle de la JIRAMA contribuent en effet à améliorer le climat des investissements et le climat des affaires dans le pays.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Emergence de Madagascar - Une majorité présidentielle s'avère indispensable à l'Assemblée nationale
  • Acquisition illicite de terrains - Un vice-président du Sénat soupçonné de détournement de biens publics
  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes

La Une

Editorial

  • Par amour !
    « Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à…

A bout portant

AutoDiff