Publié dans Economie

Secteur touristique - Les résultats en perpétuelle évolution

Publié le vendredi, 08 février 2019

6,6 %. Tel est le taux d’évolution des arrivées de touristes à Madagascar, constaté au niveau des agences de voyages. Les chiffres sont en effet passés de 115 387 en 2017 à 123 018 pour l’année dernière. Un grand pas en avant vu qu’il y a deux années, la hausse a été estimée à seulement 1,6 %. Ces résultats sont ainsi palpables grâce à la contribution de tout un chacun, allant des opérateurs aux promoteurs de la destination, sans oublier le ministère de tutelle. Toutefois, ces efforts doivent encore être renforcés pour que le secteur touristique soit un réel pilier pour le développement économique du pays.

D’ailleurs, Joël Randriamandranto, ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, précise : « Le tourisme, en tant que secteur pourvoyeur de devises, contribue à hauteur de 7 % au produit intérieur brut. La mise en place de nouvelles infrastructures adéquates et de nouveaux produits touristiques reste une priorité pour pouvoir attirer plus de touristes dans la Grande île et augmenter les gains ». La question de la formation a également été abordée. Effectivement, les infrastructures ne serviront à rien s’il n’y a pas de main d’œuvre qualifiée.

« International tourism fair Madagascar 2019 »

En tout cas, pour pousser l’évolution du secteur touristique dans le pays, la huitième édition du salon « International Tourism fair Madagascar » a été officiellement lancée, hier, dans les locaux du ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie. Pour cette année, l’évènement aura donc lieu au Centre de conférence international (CCI) à Ivato, du 13 au 16 juin prochain. « Pour cette année, nous avons décidé de changer de lieu afin d’offrir un espace plus élargi tant pour les exposants que pour les visiteurs. Le salon dispose ainsi de plus de 300 stands à la disposition des participants. L’idée est d’ouvrir nos horizons pour  donner une opportunité à tous les opérateurs d’avoir plus de visibilité », détaille Vola Raveloson, directeur exécutif de l’Office national du tourisme de Madagascar. Pour cette 8e édition, l’Indonésie sera l’invité d’honneur. Les organisateurs prévoient d’accueillir plus de 15 000 visiteurs.

Rova Randria

Fil infos

  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90
  • Rétrocession des îles Eparses aux Malagasy - Que l'Union africaine et la SADC se manifestent
  • Gouvernement vs députés - Des sujets brûlants sur la table
  • Education nationale - Des parents roulent pour un arrêt total des cours
  • Malhonnêteté avérée - Un perdant aux dernières présidentielles trainé en Justice
  • Rivo Rakotovao et consorts - A bout de souffle

Editorial

  • Pire récession
    Tous les observateurs et analystes, économistes notamment, se rejoignent à un constat selon lequel le monde se dirige inexorablement vers la pire récession économique qu’il n’a jamais vu ni connu du moins ces cent dernières années. En 1929, une terrible crise assénait … mortellement la toute puissante économie américaine. Wall Street, le centre névralgique de la finance mondiale flanchait. Ce fut la panique générale au pays de l’Oncle Sam. Les ondes de choc atteignirent l’Occident. En 2008, une grave crise financière frappa  les grandes places financières de l’Europe auxquelles les ondes « telluriques » touchèrent l’outre-Atlantique.  

A bout portant

AutoDiff