Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

Prix des carburants - Une nouvelle hausse de 50 Ariary

Publié le jeudi, 02 août 2018

C’est désormais inévitable à chaque début du mois ! En six mois, le prix des carburants n’a cessé d’augmenter. Hier, une nouvelle hausse uniforme de 50 Ar a été constatée pour un litre d’essence, de gas oil et de pétrole. Au mois de mars dernier, le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures avait effectivement annoncé une hausse progressive des prix. Cette montée est notamment le résultat du gel des prix exercé durant les deux premiers mois de l’année, en raison des négociations faites entre les compagnies pétrolières et l’Etat.

Cependant, durant le déroulement de ces négociations, le prix du baril de pétrole a haussé excessivement sur le marché international. Et les compagnies pétrolières n’ont pas pu ajuster leurs prix par rapport à cette montée. De ce fait, cet écart de prix leur a donc causé plus de 30 milliards d’ariary de perte. Et comme ces compagnies pétrolières ne reçoivent plus de subvention, elles veulent récupérer leur dû. « La hausse du prix à la pompe devrait être de 700 à 1 000 ariary. Mais pour ne pas pénaliser les consommateurs, elle sera fractionnée sur plusieurs mois », avait mentionné le ministre. Ainsi, il reste encore 530 ariary à rattraper, soit une épée de Damoclès sur la tête des consommateurs.
Prolongation de la date d’échéance
Pourtant, si la montée des prix avait été maintenue à une constante de 90 ariary, un litre d’essence vaudrait 4 290 ariary. En six mois, les 450 ariary seraient donc déjà récupérés. Et il ne resterait plus que 250 ariary à combler en trois mois. Et comme la monnaie malagasy commence à se stabiliser, les prix pourraient redescendre petit à petit. Toutefois, avec la réticence des usagers concernant les impacts du prix de l’essence sur le coût de la vie, cette hausse pénaliserait directement le pouvoir d’achat des consommateurs. Dans ces conditions, la montée des prix devra alors se faire progressivement. Depuis hier, les stations-service affichent donc de nouveaux prix, notamment de 4 100 ariary pour l’essence, 3 450 ariary pour le gasoil et 2 530 ariary pour le pétrole avec une hausse respective de 50 ariary. Malheureusement, qu’on le veuille ou non, les vrais prix seront forcément appliqués tôt ou tard. Seule la date d’échéance se prolonge. 
Rova R.

Fil infos

  • Emergence de Madagascar - Une majorité présidentielle s'avère indispensable à l'Assemblée nationale
  • Acquisition illicite de terrains - Un vice-président du Sénat soupçonné de détournement de biens publics
  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes

La Une

Editorial

  • Par amour !
    « Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à…

A bout portant

AutoDiff