Publié dans Economie

Prix des carburants - Une nouvelle hausse de 50 Ariary

Publié le jeudi, 02 août 2018

C’est désormais inévitable à chaque début du mois ! En six mois, le prix des carburants n’a cessé d’augmenter. Hier, une nouvelle hausse uniforme de 50 Ar a été constatée pour un litre d’essence, de gas oil et de pétrole. Au mois de mars dernier, le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures avait effectivement annoncé une hausse progressive des prix. Cette montée est notamment le résultat du gel des prix exercé durant les deux premiers mois de l’année, en raison des négociations faites entre les compagnies pétrolières et l’Etat.

Cependant, durant le déroulement de ces négociations, le prix du baril de pétrole a haussé excessivement sur le marché international. Et les compagnies pétrolières n’ont pas pu ajuster leurs prix par rapport à cette montée. De ce fait, cet écart de prix leur a donc causé plus de 30 milliards d’ariary de perte. Et comme ces compagnies pétrolières ne reçoivent plus de subvention, elles veulent récupérer leur dû. « La hausse du prix à la pompe devrait être de 700 à 1 000 ariary. Mais pour ne pas pénaliser les consommateurs, elle sera fractionnée sur plusieurs mois », avait mentionné le ministre. Ainsi, il reste encore 530 ariary à rattraper, soit une épée de Damoclès sur la tête des consommateurs.
Prolongation de la date d’échéance
Pourtant, si la montée des prix avait été maintenue à une constante de 90 ariary, un litre d’essence vaudrait 4 290 ariary. En six mois, les 450 ariary seraient donc déjà récupérés. Et il ne resterait plus que 250 ariary à combler en trois mois. Et comme la monnaie malagasy commence à se stabiliser, les prix pourraient redescendre petit à petit. Toutefois, avec la réticence des usagers concernant les impacts du prix de l’essence sur le coût de la vie, cette hausse pénaliserait directement le pouvoir d’achat des consommateurs. Dans ces conditions, la montée des prix devra alors se faire progressivement. Depuis hier, les stations-service affichent donc de nouveaux prix, notamment de 4 100 ariary pour l’essence, 3 450 ariary pour le gasoil et 2 530 ariary pour le pétrole avec une hausse respective de 50 ariary. Malheureusement, qu’on le veuille ou non, les vrais prix seront forcément appliqués tôt ou tard. Seule la date d’échéance se prolonge. 
Rova R.

Fil infos

  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo
  • Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina
  • Candidature de Naina Andriantsitohaina - Un écho favorable de tous bords
  • Transport illégal de ressources minières - Un kilo d’or et 255 g de saphir saisis à Ivato
  • Non candidature à la mairie de Tana - Marc Ravalomanana trahit ses partisans
  • Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !
  • Élection municipale - Le TIM humilié à Tana

La Une

Editorial

  • Fin de carrière !
    Terminus, tout le monde descend. Du moins pour quelqu’un d’âge avancé dont le « périple » (électoral) doit s’arrêter là. Pour de bon, le vieux renonce, bien malgré lui, à continuer le voyage. Le périple prend fin. En dépit du chant de la sirène, Marc Ravalomanana se rend à l’évidence que désormais il va falloir qu’il rejoigne le rang des « has been ». Son époque est révolue. Eh oui, Ramose pour les habitués ou pour les victimes, c’est selon, prend sa retraite. Il a dû décliner l’offre pour être « candidat unique » proposée par les camarades du RMDM ou les appels pour porter l’étendard du parti par les inconditionnels de Bel-Air.  

A bout portant

AutoDiff