Publié dans Economie

Direction générale des impôts - Un pas de plus vers la modernisation

Publié le vendredi, 06 juillet 2018

Modernisation de l’administration fiscale malagasy. Dans le cadre de l’amélioration des services octroyés aux contribuables, le service informatique auprès de la Direction générale des impôts (DGI) a élaboré un nouveau logiciel pour assurer le recouvrement fiscal. Une séance de formation a donc été donnée les 4 et 5 juillet derniers au « Development learning center » (DLC), Anosy. « Cette formation a surtout pour objectif principal de familiariser nos agents à ce nouveau logiciel. En plus de cette familiarisation, nous voulons également faire des agents des facilitateurs dans ce processus de modernisation. Effectivement, après cette session, ils pourront mieux expliquer aux contribuables la manière d’utiliser ce nouveau programme ainsi que son fonctionnement », a expliqué Rivo Ramanankiraina, directeur technique au sein de la DGI.


En tout, 260 agents ont ainsi pu renforcer leurs capacités sur ce nouveau logiciel qui sera d’ici peu opérationnel dans tout le pays. Il faut préciser que les participants sont essentiellement composés de directeurs régionaux, de chefs de centre mais aussi de receveurs et d’informaticiens venus des quatre coins de la Grande île. « Cette séance a également été une occasion pour recueillir les impressions des agents par rapport à l’utilisation de ce nouveau programme. Ces impressions permettront ensuite de peaufiner le logiciel avant son lancement afin de faciliter leur tâche », a tenu à préciser Rivo Ramanankiraina. 
« Hetra on line »
Après avoir effectué une mission de « benchmarking » au Maroc mais aussi au Rwanda avec l’appui de la Banque mondiale, les informaticiens de la Direction générale des impôts ont développé un logiciel adapté aux besoins des usagers et aux infrastructures disponibles dans le pays. Il sera donc dévoilé officiellement au grand public, mardi prochain. « Après le lancement de « Hetra phone », la mise en place de ce logiciel et de « Hetra on line » marque une fois de plus notre transaction vers la modernisation. Tout cela dans le but d’améliorer la recette fiscale », a affirmé Iouri Garisse Razafindrakoto, directeur général des impôts. Ce service servira surtout à recueillir les impôts sur les revenus et les impôts synthétiques (IRSA, IR et IS), mais aussi les taxes sur la valeur ajoutée (TVA).
Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Programme d’Andry Rajoelina - Accent sur les énergies renouvelables
  • Conférence souveraine - Les candidats « anti-7 novembre » se couvrent de ridicule
  • Report de la présidentielle et nouvelle transition - Tollé général contre la manœuvre de certains candidats
  • Andry Rajoelina en campagne - Marée humaine dans les capitales Betsileo et Betsimisaraka
  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !

Editorial

  • Farce exutoire !
    Suite à la réunion initiée par la CENI à laquelle les 36 candidats à l'élection présidentielle ont été conviés, 25 des 36 « participants » à la course ont accouché un « Accord politique ». En effet, à l'issue de cette rencontre, très houleuse, ce vendredi 19 octobre, à Nanisana, des prétendants dont les dossiers de candidature, après s'être acquittés des 50 millions d'Ar, ont été formellement validés par la HCC manifestèrent leur rejet contre l'organisation générale de  l'élection prévue pour le 7 novembre 2018.

A bout portant

AutoDiff