Publié dans Economie

Direction générale des impôts - Un pas de plus vers la modernisation

Publié le vendredi, 06 juillet 2018

Modernisation de l’administration fiscale malagasy. Dans le cadre de l’amélioration des services octroyés aux contribuables, le service informatique auprès de la Direction générale des impôts (DGI) a élaboré un nouveau logiciel pour assurer le recouvrement fiscal. Une séance de formation a donc été donnée les 4 et 5 juillet derniers au « Development learning center » (DLC), Anosy. « Cette formation a surtout pour objectif principal de familiariser nos agents à ce nouveau logiciel. En plus de cette familiarisation, nous voulons également faire des agents des facilitateurs dans ce processus de modernisation. Effectivement, après cette session, ils pourront mieux expliquer aux contribuables la manière d’utiliser ce nouveau programme ainsi que son fonctionnement », a expliqué Rivo Ramanankiraina, directeur technique au sein de la DGI.


En tout, 260 agents ont ainsi pu renforcer leurs capacités sur ce nouveau logiciel qui sera d’ici peu opérationnel dans tout le pays. Il faut préciser que les participants sont essentiellement composés de directeurs régionaux, de chefs de centre mais aussi de receveurs et d’informaticiens venus des quatre coins de la Grande île. « Cette séance a également été une occasion pour recueillir les impressions des agents par rapport à l’utilisation de ce nouveau programme. Ces impressions permettront ensuite de peaufiner le logiciel avant son lancement afin de faciliter leur tâche », a tenu à préciser Rivo Ramanankiraina. 
« Hetra on line »
Après avoir effectué une mission de « benchmarking » au Maroc mais aussi au Rwanda avec l’appui de la Banque mondiale, les informaticiens de la Direction générale des impôts ont développé un logiciel adapté aux besoins des usagers et aux infrastructures disponibles dans le pays. Il sera donc dévoilé officiellement au grand public, mardi prochain. « Après le lancement de « Hetra phone », la mise en place de ce logiciel et de « Hetra on line » marque une fois de plus notre transaction vers la modernisation. Tout cela dans le but d’améliorer la recette fiscale », a affirmé Iouri Garisse Razafindrakoto, directeur général des impôts. Ce service servira surtout à recueillir les impôts sur les revenus et les impôts synthétiques (IRSA, IR et IS), mais aussi les taxes sur la valeur ajoutée (TVA).
Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - « Prions ensemble pour que notre foi se reflète dans nos actes »
  • Scission au sein du HVM - Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - Un discours rempli d’amour et de reconnaissance
  • Affaire CEG d’Analamahitsy - Les zones d’ombre persistent
  • Impartialité durant les élections - Jean Eric Rakotoarisoa rassure

Editorial

  • Cas d'exception ?
    Le rideau est tombé sur les manifestations publiques initiées par les 73 députés pour le changement sur le Kianja, le parvis de l'Hôtel de Ville, à Analakely. Le MAPAR/TGV d'Andry Nirina Rajoelina quitta, le premier. En effet, la dissolution du Gouvernement Mahafaly Solonandrasana Olivier et la nomination d'un nouveau Premier ministre, Ntsay Christian, se trouve à l'origine de la décision conformément au verdict de la HCC du 25 mai 2018. Certes, la totalité des revendications sur la Place du 13 mai n'avait pas encore été  exaucée, mais, le fait d'avoir pu écarter le Gouvernement HVM constituait déjà un grand point d'acquis. D'autant que le Gouvernement de consensus publiait, sans tarder, le calendrier électoral anticipé. C'est une avancée non négligeable !

A bout portant

AutoDiff