Publié dans Economie

Bilan annuel - Une augmentation de 25 % des entreprises créées

Publié le vendredi, 09 février 2018

L’Organisme « Economic development board of Madagascar (Edbm) a dressé hier, à Antaninarenina le bilan de l’année 2017 en termes d’investissements. D’après ses statistiques,  « une augmentation de 25 % a été constatée au niveau de la création d’entreprises », a affirmé le directeur général de l’Edbm, Eric Robson Andriamihajamananirina. Et parmi ce taux de 25 %, 55 % sont des entreprises malagasy. Le secteur le plus dominant reste l’industrie du textile avec un investissement de plus d’une vingtaine de milliards de dollars. « Une entreprise compte même s’étendre davantage et générer plus de 2 000 emplois en plus », a ajouté le Dg de l’Edbm.


Quant aux investisseurs, la première place revient encore à la Chine avec 176 entreprises chinoises créées. Vient ensuite la France, suivie de l’Inde et de l’île Maurice. Toutefois, le Japon et l’Italie, sans oublier le Canada commencent à s’intéresser davantage aux ressources de la Grande île et souhaitent étendre leurs investissements dans le pays. Le Japon compte même organiser un forum économique pour cette année afin de favoriser les échanges et les relations économiques entre les deux pays.

Un secteur hôtelier  très actif

Mis à part le secteur de l’industrie légère, le secteur hôtelier figure également parmi les plus actifs l’année dernière. Effectivement, plus de 130 établissements ont obtenu une autorisation d’ouverture en 2017. Il ne faut pas non plus oublier les différentes visites effectuées par les plus grandes marques hôtelières du monde durant cette période comme Hilton ou encore « Sun Resort ». Ces visites témoignent du potentiel de ce secteur dans la Grande île. Il y a également la participation du pays au célèbre salon « African hotel investment » en octobre dernier, lequel a généré le souhait de nombreux opérateurs d’apporter des fonds d’investissements pour les acteurs du milieu à l’exemple de « Golden Tulip ». Pour cette année, 6 marques en quête d’opportunités ont déjà prévu de visiter l’île rouge.  
L’Edbm a également présenté hier à cette occasion son nouveau site web ainsi que le premier numéro de « Reformer », un magazine semestriel présentant les différentes réformes qu’il génère.
Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes

La Une

Editorial

  • L’épreuve du feu
    Un premier et le plus grand test de grandeur nature attend le Gouvernement Ntsay. Supposé être né d’un accord politique entre les grandes formations politiques, principalement le MAPAR, le TIM et le HVM, le nouveau Cabinet subit un examen crucial et complexe qu’il faille réussir. Tel un prévenu qui, au cours d’une épreuve, doit porter une barre rouge de feu et réussir à traverser un obstacle avec, et cela, sans se faire brûler, le nouveau Premier ministre est soumis à un test très  délicat : parvenir à publier dans les heures sinon les jours qui viennent du calendrier de l’élection présidentielle anticipée ! Un test éprouvant et très dur, cependant le salut de la Nation passe obligatoirement par-là !  Ntsay fait face à deux blocs naturellement ou  foncièrement inconciliables, contradictoires.

A bout portant

AutoDiff