Publié dans Economie

Tic et télécommunications - Faible taux d’accès sur Internet à Madagascar

Publié le vendredi, 02 février 2018

Madagascar est toujours en retard en termes de taux d’accès sur Internet. En effet, même si le pays profite de réseaux haut débit et très haut débit, l’Internet ne reste accessible qu’à une minorité de Malgaches. Pour cause, la majorité de la population ne peut pas s’offrir des matériels informatiques, lesquels sont indispensables à l’utilisation d’Internet.

Il faut aussi dire que ce sont surtout les personnes issues des villes qui ont les moyens de profiter du réseau. Toutefois, les frais d’abonnement à Internet sont encore coûteux. Ce qui fait que les simples  utilisateurs ne peuvent pas se permettre d’installer la connexion chez eux. Ils optent alors pour l’utilisation de la connexion mobile, étant donné que les forfaits rechargeables sont plus abordables. 
D’après les statistiques 2016 de « Internet Live Stats », sur 54 pays africains, la Grande île  figure à la 44ème place en matière de taux d’accès sur Internet.  Même si ce taux a connu une légère progression, il est toujours faible. En ce sens, le taux d’accès à Internet est de seulement 4,3 % dans le pays.
Fort taux de croissance du nombre d’internautes en Afrique
Le nombre d’utilisateurs d’Internet en Afrique a augmenté en 2017. Selon le rapport de « 2018 Global Digital », le continent a enregistré 73 millions de nouveaux abonnés durant l’année passée, soit une progression de 20 %. Cela est dû à une forte progression du taux d’accès à la connexion mobile. De plus, le rapide développement des réseaux « haut débit » et « très haut » débit favorise l’utilisation de la toile. Par ailleurs, l’Afrique est le continent qui a affiché la plus forte progression en matière d’accès en 2017. Et l’Amérique est celui qui a enregistré le plus faible taux.
A titre d’information, le monde compte actuellement plus de 4, 021 milliards d’internautes, sur une population globale de 7, 593 milliards de personnes.
Marinà R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ
  • Promulgation des lois électorales - La Constitution violée pour la énième fois
  • Négociateur du HVM - Maharante Jean de Dieu, une personnalité clivante
  • Initiative pour l'Emergence de Madagascar - Un premier forum international à Antananarivo

Editorial

  • Point de droit
    Aristote (384-322), un philosophe de la Grèce antique, l'auteur de la célèbre pensée « l'homme est un animal politique », dans son exposé thématique sur la vertu, prônait le concept du « juste milieu ». Il invitait toujours l'homme à chercher la médiane entre un « par défaut » et un « excès ».Une philosophie qui avait largement contribué ou influencé à la conception de la pensée occidentale. Une sagesse que le monde de l'Ouest, par la voie du dialogue, tente de prioriser autant que possible. La recherche du consensus marque les progrès dans toute démarche de règlement de conflit. On bannit toute tentative au fanatisme et à l'intégrisme.

A bout portant

AutoDiff